Je n’ai pas aimé être enceinte

J’étais sur un groupe de moms sur Facebook l’autre fois et une publication m’a grandement interpellée, au point de me remémorer cette aventure qu’est la grossesse.

Je l’avoue, je n’ai pas aimé être enceinte.

Pourtant, c’est ironique quand on y pense parce que j’avais vraiment hâte de l’être et de porter mon bébé arc-en-ciel.

En réalité, le résultat en vaut définitivement le coup, mais lorsque je regarde en arrière, ce ne sont pas, pour moi, des moments que j’ai aimés.

Certes les petits coups et les hoquets étaient beaucoup trop mignons, mais tout le reste ; non.

N’avoir envie de rien, ne pas être capable de regarder de la nourriture et encore moins de penser à la consommer. Ouff!

Puis vers le 2e trimestre, j’ai senti ce regain d’énergie qui m’a donné un nouveau souffle de vie. En réalité, ce n’était qu’une question de temps avant que tout s’écroule de nouveau et que l’insomnie embarque en plus de tous mes nouveaux maux de corps.

Et c’est en lisant ce post sur ce groupe de moms ce matin que j’ai fait ces liens.

Je redoute vraiment le moment de redevenir enceinte pour bébé #2 un jour. Je n’ai même pas envie d’y penser pour te dire…

COMME UN GROS NUAGE QUI VIENT FAIRE DE L’OMBRE

Au plus profond de moi, je sais que je redoute ce moment parce que je n’ai pas envie de revivre 9 autres mois, maintenant en plus avec mon fils, et d’un peu perdre ces 9 mois de « doux bonheur » avec lui au détriment des symptômes de grossesse qui prendront toute la place.

Un peu comme un gros nuage qui vient faire de l’ombre à ce beau et enveloppant soleil d’été.

Un peu comme quand j’ai fait un des plus beaux voyages de ma vie au Japon, mais que j’étais enceinte de 9 semaines et que pendant l’année qui a suivi je n’ai pas été capable de regarder une photo ni d’en parler, car ça me remémorait trop le feeling de ces maux de grossesse que j’y vivais en même temps.

Tsé pour te dire, de mon voyage au Japon ; ce que j’y retiens ce sont mes forts maux de cœur. Moi la foodie, je ne buvais que les bouillons des soupes ramen pour me garder en vie, tout en « discartant » les pâtes de ramen fait à la main (pas bien comme ça la fille!). Je digère encore croche ce voyage à cause de la grossesse et pourtant il était des plus merveilleux.

ÇA ET PLUS ENCORE…

Aussi, je n’ai vraiment pas aimé être enceinte, car je me suis longtemps sentie prise dans mon corps.

Je n’étais pas confortable dans celui-ci.

Je ne me sentais plus moi-même dans mon corps.

Je dormais mal.

J’ai eu mal au cœur pendant 12 semaines.

J’ai eu peur tous les jours de perdre mon bébé.

J’ai espéré toutes les fois que j’allais aux toilettes que tout aille bien.

Je n’arrivais plus à me brosser les dents sans cracher un litre de sang venant de mes gencives.

J’étais fatiguée et épuisée à temps plein.

Et j’en oublie sûrement!

Bref, je n’ai vraiment pas aimé être enceinte, mais j’aime vraiment ma nouvelle vie de maman.

Il va sans dire que ces 40 semaines de difficultés en valent certainement le coup – mais elles ne sont pas faciles!

Toi, tu vis ça comment la grossesse?

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Tu pourrais aussi aimer