J’ai fait une fausse couche à 6 semaines

*** C’est une épreuve que j’ai trouvée particulièrement difficile de perdre un bébé, de faire une fausse couche… même « juste » à 6 semaines de grossesse. De même, c’est aussi un sujet ardu à aborder pour moi. Je le partage avec toi aujourd’hui, parce qu’écrire m’a aidée à m’en sortir.

Au moment où j’ai appris la nouvelle, mes émotions se sont chamboulées. J’étais triste, fâchée, épuisée et j’aurais aimé savoir que je n’étais pas seule. Que malheureusement ça arrive… beaucoup plus souvent qu’on le pense. ***

Tout a commencé par un samedi matin. J’avais des maux de ventre, le genre que tu as avant tes règles. Ça tombe bien, parce que mes règles sont supposées arriver aujourd’hui. Puis dimanche arrive, je suis encore sens dessus dessous. Mal de tête, des maux de ventre ; en veux-tu des maux, en « vlà ».

Je me dis que ça va juste être une grosse « semaine », rien de plus. Puis lundi se pointe, mes règles durent un gros 15 minutes et la fatigue embarque. Mais fatiguée de chez fatiguée. Je n’avais jamais été fatiguée comme ça, même en revenant de voyage jet lag genre.

Je continue donc ma vie sans vraiment me poser de questions.

LA SEMAINE SE POURSUIT

Je feel toute croche, j’ai envie de vomir à temps plein (sans vomir), je suis fatiguée et j’ai encore des maux de ventre. Et là je me dis que je vais attendre quelques jours avant de faire un test, tsé au cas où mes règles arrivent (parce que ça coûte 15$ un foutu test! #JeSuisUnPeuCheap #Lol), mais que ça s’enligne pour que je doive en faire un.

Dans la nuit de samedi à dimanche j’ai eu toute la misère du monde à dormir tellement j’étais nerveuse. En me levant, je n’en peux plus d’être dans le doute. Je veux savoir ce qui se passe avec mon corps. Je fais ce fameux test.

LA LIGNE

Et là, une mini deuxième ligne apparaît. Je la regarde et je me dis, ben là elle est ben tease cette ligne! C’est positif ou négatif cette chose? #TséLaFilleNeConnaitRien haha

Évidemment, je lis tous les forums possibles sur les résultats de tests de grossesse. Et lesmomsdisent qu’une deuxième ligne, mini, moyenne, ou bien bien évidente, ça compte comme une ligne!

Bon. Donc, je suis enceinte.

Je suis assise « suabol », à regarder le test de grossesse et à me dire : je fais quoi maintenant ?!

J’introduis le sujet au petit chum, mais en pesant bien mes mots. Je ne lui montre pas le test, parce que c’est sûr qu’il va me traiter de folle, à voir la grosseur de cette ligne-pas-ligne-mais-ligne-quand-même! #lol

Et la semaine continue, avec plusieurs autres tests toujours plus positifs les uns après les autres. C’est là que je me dis qu’il est là pour rester ce petit être. Évidemment que je m’empresse de montrer le test à mon petit mari question qu’il voit bien que je ne lui raconte pas des histoires.

Et là on se met à compter les mois, à s’imaginer à trois. Notre petite famille celle qu’on veut tellement.

Elle est là, on va l’avoir dans quelques mois.

PUIS LE ROUGE

Quelques jours plus tard, je vais à la toilette. Puis ça arrive. C’est rouge, ce n’est pas le fun, c’est inquiétant. Je. Ne. Sais. Plus. Quoi. Penser.

Je saigne.

Pas beaucoup, mais juste assez pour être inquiète.

Je me retourne vers les internets. En moyenne ça dit, ne t’inquiète pas, mais 50% des fausses couches commencent avec des pertes de sang. BON MERDE.

La mini-perte de sang cesse dans la journée. Alors lendemain matin je fais un autre test pour m’assurer de faire partie du bon 50%, tsé. Il est toujours positif.

LE DOCTEUR SANS CŒUR ET CETTE GROSSESSE CHIMIQUE

Le mercredi matin, le jour où je décide d’aller rendre visite au docteur, ça saigne toujours ici et là. Je fais pipi dans le petit pot, puis je rencontre la doc.

C’est négatif. On m’annonce que j’ai fait une grossesse chimique. Ça fait mal. Et je ne sais pas ce qui fait le plus mal entre la façon dont le médecin me l’annonce ou le fait que j’ai perdu ce bébé.

Car ma rencontre avec la docteure restera une des plus traumatisantes. Pour elle, c’était la vie de tous les jours, c’était juste une autre grossesse chimique… « Get over it » genre.

Mais pas pour moi, pas pour toutes les autres mamans qui ont porté la vie comme moi et qui se font dire ça.

Pendant les 2 semaines qui ont suivi ce premier test positif et qui m’a appris que je portais la vie en moi j’étais tellement pleine d’espoir et d’envie. Et là c’est terminé. Il s’était comme passé quelque chose en dedans de moi. Qui n’avait pas pris 9 mois à se construire, mais c’est tout comme. Je suis vraiment triste.

POST MORTEM, POST-PARTUM, SANS BÉBÉ

Découvrir qu’il y a un petit humain qui grandit en toi, c’est la chose la plus belle du monde. Et là on m’envoie la nouvelle sans peser les mots, un peu comme si on m’avait dit qu’il allait pleuvoir aujourd’hui…

Évidemment que la docteure m’a dit que ça arrive à plusieurs femmes. Mais pourquoi moi? Pourquoi ce petit babe? Pourquoi la première fois? Pourquoi?

Il y a tellement de pourquoi sans réponse. Et tellement de réponses qui n’ont pas de sens.

Et on fait quoi maintenant? On réessaie ou on met ça sur pause le temps de guérir? … Un peu sous le choc.

Moi qui pensais maintenant faire partie du Moms Club. J’étais excitée à l’idée de devenir parent cet hiver.

La guérison viendra, mais pour le moment c’est encore douloureux.

MOMS’ CLUB

J’ai une pensée pour toutes les mamans qui ont vécu cette situation. Ce n’est pas facile. Pourquoi nous?

C’est difficile de trouver le réconfort dans une situation telle que celle-ci. Il n’y aura jamais de bonne façon de nous l’apprendre, de nous consoler et de nous en remettre. Il n’y aura jamais de bonnes paroles, de bons mots pour nous faire sentir mieux.

Il n’y a rien à faire, c’est vraiment une situation de marde. Il faut la vivre, même si on aurait aimé mieux ne pas la vivre.

J’ose espérer que ces étapes que la vie me fait traverser avant d’être parent, m’aideront à apprécier le jour où je deviendrai une mom. Qu’elles me forgeront pour mon futur. Et je continue de prier que c’est juste une petite histoire de chromosome en trop, comme me dit si bien Google. J’ose espérer que demain le soleil se lèvera, que ma petite vie reviendra.

Il faut apprendre à vivre avec la perte d’un petit humain qu’on allait tellement aimer et cajoler. Il faut focussersur le futur et ce n’est pas facile. Je pense à vous toutes les moms. Je pense à moi.

Et sache que je ne suis pas fâchée après toi la mom qui met des photos de tes babes tous les jours. Je trouve ça beau. Embrasse tes enfants, tu as eu la chance de les porter et maintenant de les voir grandir.

J’espère juste un jour aussi avoir ta chance. xx

1 commentaire
  1. Ho que je te comprends Sacha. Non tu n’est pas seule là-dedans. Et merci de le partager. Il n’y a rien de pire que de se faire dire par le médecin “non madame, vous n’êtes pas enceinte, je ne vois rien du tout!… êtes-vous sûre que le test était positif?? ” … “heu… oui LES tests étaient tous positifs depuis 2 semaines.” Et finalement, j’ai évacué ce petit être quelques jours plus tard. 😢

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tu pourrais aussi aimer