Notre visite en famille à l’automne sur L’Île-Bonaventure à la découverte des milliers de Fous de Bassan !

Lors de notre trip en VanLife de 5 jours à faire la loop de la Gaspésie avec nos deux jeunes enfants de 3 ans et 4 ans (et enceinte de bébé Noa de 22 semaines), nous avons décidé de prendre une journée et d’aller explorer l’Île-Bonaventure pour ainsi, nous aussi, partir à la découverte de ces Fous de Bassan.

Quelle idée nous avons eue! (Une belle idée, mais elle fût tout de même un peu intense!)

Haha! Je te raconte tout en détail ici.

C’est donc au 4e petit matin de ce voyage en camping-car en Gaspésie qu’à 8h du matin les roues tournaient, car en ce début de journée on avait un rendez-vous!

C’était jour de visite de l’Île-Bonaventure et ainsi découvrir la colonie de Fous de Bassan qui se retrouve sur l’Île-Bonaventure à ce temps-ci de l’année – ainsi que possiblement voir des phoques (on ne les verra finalement pas eux).

Mais avant de débuter, voici quelques détails importants.

PRIX, HORAIRE ET STATIONNEMENT

Nous avons pris la croisière avec Julien Lacroix pour nous rendre sur l’Île-Bonaventure.

Pour les petits détails : c’était 40$ par adulte pour prendre le bateau aller-retour. Notre départ était à 9h. On se rend donc au stationnement demandé pour cette heure et hop; un autre 5$ pour stationner la voiture (ah bon!).

Puis arrivée sur l’Île-Bonaventure, la SEPAQ nous donne des détails sur les randonnées à faire et il faut payer un droit d’entrée de 10$ par adulte.

Quand tous ces droits d’entrée sont bien payés (ouf!)… L’aventure peut commencer!

TEMPÉRATURE

Aussi soyez bien attentif à la température de la journée si tu t’apprêtes toi aussi à aller explorer l’Île-Bonanventure à l’automne.

Ici, on s’était habillé chaudement avec tout ce qu’on avait pour cette journée du mois septembre qui s’annonçait assez grise et une chance! Les enfants avaient même mis leur pantalon de printemps/automne.

Pour aller à l’île de Bonaventure, la mer était calme et on était à l’intérieur du bateau donc il faisait quand même chaud. Mais si tu dois/ou que tu veux être dehors sur le bateau, il peut faire assez frais avec le vent du large, plus la vitesse du bateau et si en plus c’est une journée grise – tu vas voir ce sera frisquet. De même, sur l’île aussi ça peut être assez venteux si tu te trouves à un endroit moins couvert par des arbres.

ET C’EST UN DÉPART : RANDONNÉE, FOUS DE BASSAN ET HOULEUX BATEAU

Arrivés sur l’île de Bonaventure, les gens de la SEPAQ nous ont conseillé la trek « des colonies ». Un 5,6 km aller-retour en montée avec dénivelé de 135 m et qu’on dit de niveau intermédiaire.

Téo, qui est bon marcheur du haut de ses 4 ans, l’a fait aller-retour avec quelques incursions dans les bras de papa de quelques minutes, quelquefois – plus pour faire comme Ély. Avec un peu d’encouragement, il a poursuivi super bien. Vraiment il m’a impressionné. Je peux donc te dire que si tes enfants sont bons marcheurs, le chemin est assez bien tapé pour les petites jambes.

Ély lui, à peu près 40 mètres de marche puis ça a été le portage Chimparoo tout le long dans le dos de papa. (Mais lui il est plus « bébé koala » – alors ce n’était pas une surprise!)

Psst : Si tu as besoin d’un portage, on te recommande ceux de Chimparoo qu’on adore ici – c’est même 2 de leurs portages qu’on a traînés avec nous en tour du monde. Voici un 10% de rabais avec : BLOOM10 ! Et leur boutique en ligne est juste ici : Chimparoo

La montée (l’allée) a été physique, moi avec ma bedaine de 22 semaines, le froid, quelques fois de la pluie. Mais quand on arrive de l’autre côté – WOW! La colonie de Fous de Bassan que l’on découvre c’est juste incroyable.

Un peu avant d’arriver, on entend déjà le croassement de ces oiseaux tellement ils sont en quantité. Puis quand on approche du site, l’odeur de leurs fientes se fait bien « sentir ». Et on découvre enfin à flanc de montagne ces milliers d’oiseaux.

Il y a seulement un cordage qui nous sépare d’eux à un endroit, et à un autre endroit il y a une petite galerie d’observation. Cela permet de pouvoir avoir vraiment de bons points de vue.

Il y a aussi un tableau d’interprétation pour comprendre un peu les oiseaux.

On est vraiment impressionné par ce que l’on voit. On se sent comme dans un documentaire de National Geographic!!

On reprend ensuite le chemin du retour, une petite montée pour mieux redescendre.

On est déjà épuisé et on a tous hâte d’être arrivés.

Je promets bonbons et popcorn avec un film en arrivant à Téo.

Ça nous aura pris en tout 2h15 faire l’aller-retour de la randonnée avec un arrêt collation de 10 minutes et l’arrêt pour observer les oiseaux d’une quinzaine de minutes.

On arrive en bas et on attrape juste bien le bateau de midi. (Il y a environ un bateau à l’heure.)

Il est différent de celui de l’aller, plus récent et moins rempli. Celui pour l’aller débordait de monde, on n’avait même pas réussi à avoir une place assise.

PUIS LE BATEAU DÉCOLLE…

Quelle rail nous avons eu…

Une tempête en mer avec des vagues de 5 pieds de haut (ça nous a un peu rappelé notre traversée de bateau en Malaisie )

On a tous eu mal au cœur tellement ça brassait. Ce n’était vraiment pas cool. On avait hâte que ça se termine. C’était un très long 45 minutes de bateau à se faire brasser fort. Mettons qu’on était très heureux d’atteindre la terre ferme.

En plus avec le masque qu’on doit porter en tout temps à bord à cause du Covid : on étouffait littéralement dans cette humidité de tempête!

Quelle péripétie encore une fois dans ce voyage en famille…!

Alors sachez-le, ça se peut, mais si le temps est doux vous devriez vous en sortir avec une meilleure rail de bateau que nous!

Sur ce, je te laisse le lien vers le site web de la SEPAQ pour plus de détails sur l’Île-Bonaventure si tu veux y découvrir à ton tour les Fous de Bassan en famille!

Je le recommande fortement !!! Une très belle aventure qui se retrouve seulement en Gaspésie!

Et pour lire notre expérience complète de 5 jours en VanLife en famille à faire le tour de la Gaspésie, c’est par ici!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Tu pourrais aussi aimer