Texte de : Jacinthe Girard

Trop beau pour être vrai enh? Hé non! Le Japon a, outre son île principale, d’autres petits trésors situés à l’extrême-sud du pays : des îles magnifiques qui bénéficient d’un climat subtropical. Elles se trouvent plus rapprochées de Taïwan que de l’île principale « Honshū ».

OKINAWA

Okinawa, c’est la fameuse île des centenaires. Outre l’alimentaire à base de poissons crus et de produits locaux, les liens familiaux et le climat extrêmement « peace » leur permettent de vivre sans le stress qui caractérise les grandes villes japonaises. Là-bas, les vélos ne sont pas barrés et les clés sont laissées dans le contact des scooters. Petite anecdote de voyage : un jour au début de mon voyage, j’ai perdu mon portefeuille qui contenait 3000$. Et bien on me l’a remis le lendemain avec exactement le même montant. C’est incroyable enh! Tout cela est possible grâce à l’Omotenashi, soit l’hospitalité à la japonaise, ou cette faculté ancrée dans la culture japonaise de se mettre à la place d’autrui et d’assurer son confort.

À Naha, la capitale, il faut impérativement aller au fish market, choisir son poisson ou son fruit de mer, et le manger au 2eétage. Ils le font cuire selon la cuisson demandée (à la vapeur, en sashimi ou sauté à l’ail). Je te le recommande avec un succulent sake. 😉 Lorsque j’ai commandé une fameuse palourde royale, je riais toute seule devant le préposé en pensant au segment de l’émission Des kiwis et des hommes.

Voici quelques autres endroits uniques à découvrir :

L’ÎLE DE YORON ET SON BANC DE SABLE YURIGAHAMA

Après un parcours de 5h en traversier, la petite île de Yoron se dévoile ainsi que ses trésors ; « Star Sand Beach » est un banc de sable qui apparaît à marée basse, avec des motifs sculptés dans le sable à même les mouvements des vagues. C’est l’occasion de cueillir du sable en étoile, créé par l’accumulation de sable dans les coquilles de foraminifère, un plancton qui vit dans un petit nombre de zones nipones.

L’ÎLE D’ISHIGAKI

Cette île est la plus grosse de l’archipel Yaeyama, et se situe à 40 minutes en avion de l’île d’Okinawa. Rendez-vous au port pour transiter vers d’autres îles de l’archipel où l’on retrouve encore du sable en étoile sur l’île d’Iriomote, la protégée, et sa plage Hoshizuna no Hama, ou encore l’ile de Taketomi et sa plage Kaiji

LA PROCHAINE FOIS

Je compte bien y retourner et louer une voiture dans chaque île pour accéder aux centaines de plages paradisiaques. Ce qui est bien pour des Occidentaux comme nous, c’est que, facilement on a les plages à nous seules. Pourquoi? Parce que les Japonais (surtout les Japonaises) craignent le soleil comme la peste et ne laissent pas leurs teints brunir sous les rayons. Pour preuve, l’industrie des écrans solaires et des crèmes blanchissantes et éclaircissantes se portent très bien et l’idéal d’une peau blanchâtre est placardé partout dans la publicité. Aussi, je visiterais l’ile de Miyako pour son eau pure et translucide.

EN RÉSUMÉ

Le coût de la vie est égal à celui du Québec, sauf que les poissons sont moins chers! C’est la proximité des eaux et le nombre limité d’intermédiaires qui permettent de payer une grande assiette de sashimi… 13$ CAN!

CONSEIL

Je te conseille de te munir d’un forfait internet pour 2 raisons : les cartes du territoire du Japon ne sont pas téléchargeables sur Google Map, et il se peut que tu aies affaire à quelques personnes qui ne parlent pas anglais pendant ton voyage (dont notamment… la police de la ville de Naha!). Google translate peut s’avérer très pratique si comme moi tu ne connais pas plus de 5 mots de japonais. Par contre, leur légendaire gentillesse fera en sorte qu’on essaiera de te comprendre et de t’aider, peu importe la situation.

C’est en ayant croisé à peine quelques Occidentaux (environ une dizaine) pendant ton voyage que tu rentreras à la maison, fière d’avoir été te perdre à l’autre bout du monde à explorer des contrées en dehors des circuits touristiques habituels. 😉

N’hésite pas si vous avez des questions!

Comments(0)

Leave a Comment

Suivez-nous!