Apprendre à s’aimer post-accouchement : Lettre à moi de moi

Texte de Nadia Couture

En devenant maman, j’ai appris à m’aimer moi-même, m’aimer comme je suis.  J’ai appris à me connaitre et à m’accepter. Il arrive souvent que je n’ai pas le temps de me préparer, de me maquiller ou de me peigner les cheveux. J’accepte de sortir ainsi et je me trouve belle, maintenant. Mais ça n’a pas toujours été le cas, et ce n’est pas toujours facile tout de même.

Depuis que je suis maman, m’habiller me fait sentir belle. Les journées en pyjama, pas trop souvent pour moi…

SANS ARTIFICE

Lorsque j’ai accouché, j’avais le moral par terre et quand je me suis mise à m’habiller, même si je restais à la maison, mon moral est revenu!

En me regardant dans le miroir, maintenant, je suis fière de voir la femme que je suis. En devenant maman, tu passes souvent en dernier, alors de m’accepter comme je suis, sans artifices – car je n’ai plus vraiment le temps pour ça, c’est beaucoup plus facile.

À MOI DE MOI

Mon corps et ma tête ont évolué pendant 9 mois. Les hormones et les changements physiques, ça a été difficile au début. De se dire que je ne retrouverai peut-être jamais mon corps d’avant. Mais après tout, c’est pour quelque chose de tellement beau.

Savoir respecter son corps qui a donné la vie, 1, 2, 3, 4 fois ou plus, c’est tellement beau.

Ce que tu as fait, c’est ce que ton corps aura fait de plus grand dans une vie. Alors d’accepter tes nouvelles courbes ou petites cicatrices, je crois que c’est le mieux à faire, par respect de ce que tu as accompli.

Regarde tes enfants et tu n’y penseras même plus.

M’AIMER AUTREMENT

Alors depuis près de 9 mois j’apprends à m’aimer autrement et comme je suis… C’est-à-dire comme une femme qui a donné la vie.

Parce qu’avant d’être maman, j’étais une femme et malgré mon nouveau rôle, jamais je ne vais m’oublier. J’apprends seulement à être belle sans mes artifices.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Tu pourrais aussi aimer