Une journée à vélo en famille à L’Île-aux-Coudres dans Charlevoix

C’est ainsi que par un beau samedi de fin d’été qu’on a décidé de « packter » nos vélos, nos maillots pis nos petits, puis de partir visiter en famille L’Île-aux-Coudres, près de Baie-Saint-Paul, dans Charlevoix.

Ne sachant pas trop qu’est-ce qu’on y retrouverait comme température en cette journée de fin août/un peu début d’automne (tsé le bord du fleuve ça peut être frais aussi des fois avec le vent), on a apporté nos maillots, mais aussi des vêtements plus longs.

Nous sommes partis vers 9h15 du matin de Québec et nous avons pris la route en ce beau samedi de fin d’été.

LE TRAVERSIER

Ça prend environ 1h30 de voiture, de la ville de Québec, pour se rendre au traversier de St-Joseph-de-la-rive.

Il y a des traversiers qui partent au 30 minutes et qui font la traverse aller-retour St-Joseph-de-la-rive / Île-aux-coudres.

Le tout est complètement gratuit. On peut prendre le traversier avec sa voiture, à pied, en vélo, en moto, en VR ; bref on a vu toutes les possibilités.

Sur le bateau, il y a un petit air de détente sur le pont du traversier où l’on peut grimper et admirer la vue, le temps de la traverser, avec des bancs et bien de l’espace. C’est agréable!

Bon à savoir : en temps de Covid, on nous demande de porter notre masque sur le traversier si on débarque de notre voiture.

BON À SAVOIR SUR L’ATTENTE AU TRAVERSIER

L’attente à St-Joseph-de-la-rive pour prendre le traversier peut être très longue.

Nous sommes arrivés au traversier à environ 11h, nous sommes embarqués sur le bateau à près de 13h. Il y avait beaucoup de monde en ce beau samedi de fin d’été et ça a été extrêmement long. Ça a été notre plus gros désagrément lors de cette journée, car nous n’avions lu ce genre d’infos nulle part.

Nous qui comptions aller faire le tour de l’île en vélo et de s’arrêter en chemin dîner, puis de passer le reste de la journée sur le bord de l’eau – laisse-moi te dire que ça en a été autrement. Dû à cet événement qui nous a un peu retardé et qui a fait en sorte qu’on avait déjà bien épuisé la banque de patience de nos petits gars. À 13h, rendu sur l’autre rive quand on n’avait pas encore dîné, on a dû revoir nos plans pour le reste de la journée.

Sache par contre que le retour de l’île-au-Coudres en traversier jusqu’à St-Joseph-de-la-rive a vraiment mieux été. On a repris le bateau vers 15h30 et on n’a attendu qu’une quinzaine de minutes. Donc un temps d’attente plus raisonnable.

Et comme c’est la première fois qu’on faisait cette randonnée, je ne saurais dire si « c’était normal » tout ça…

RANDONNÉE À VÉLO SUR L’ÎLE-AUX-COUDRES

Sans le savoir d’avance, on avait eu comme idée, quand on s’est dit « hey pourquoi pas aller faire un petit tour à l’Île-aux-Coudres » d’aller faire ce tour de l’île mai en vélo. À près de 24km pour faire la boucle, avec un arrêt dîner, on c’était dit que ça pouvait le faire.

Finalement avec le retard qu’on a eu, on a pris la décision de traverser une partie de l’île en voiture, de se rendre à un resto, puis après avoir bien mangé, de se faire une petite escapade en vélo.

En faisant le tout ainsi, on a aussi pu prendre conscience que le côté de l’île où l’on débarque est plus « côteux » que l’autre côté de l’île (donc plus ardu en vélo avec les enfants qu’on a sur les selles en arrière de nous – pis moi enceinte de 5 mois). Ce fut donc un mal pour un bien que de pouvoir constater le tout et remodeler notre itinéraire plus réalistement, selon nos conditions.

C’est donc après le dîner qu’on s’est dirigé vers le chemin qui longe le fleuve l’autre bord de l’île et qu’on s’est fait cette petite balade en vélo.

Bon à savoir, il n’y a pas de piste cyclable, mais le Chemin des Coudriers, sur lequel nous étions, est peu passant. Il est aussi bien magané ? alors attention au nid-de-poule, mais la vue sur le fleuve est sublime et l’air embaume le bord de mer.

On s’est aussi arrêté à une reprise pour mieux admirer la marée basse, explorer cette terre boueuse où on y a vu de petites crevettes et jouer dans les flaques d’eau.

Puis on a repris la route en vélo, pour retrouver l’auto, puis retraverser l’île jusqu’au traversier.

De notre côté, on avait nos vélos avec nous et tout notre équipement, mais si ce n’est pas ton cas, sache qu’il y a l’entreprise Vélo-Coudres qui offre une panoplie de vélos, quadricycles et j’en passe pour profiter de l’endroit en pédalant.

OÙ MANGER

L’offre où se rafraîchir et manger est assez succincte à L’Île-aux-Coudres – mais en même temps l’île est tellement petite que l’on comprend aussi. De notre côté, on a choisi Le Corylus Resto-Bistro. Endroit sympa direct sur le bord du fleuve où on sert une tonne de spécialités locales.

Des cidres, aux moûts de pomme du verger Pedneault, en passant par le pâté croche, sandwich au homard, fish and chips, fromage de Charlevoix et saucisson de la région, le menu est bien varié.

De notre côté on a pris la planchette de charcuterie, fromages et pâtés de la région, des calmars frits et un repas du menu enfant pour les jeunes. Nous avons fini avec un gâteau aux carottes et un gâteau au fromage tous deux cuisinés sur place.

QUOI FAIRE À L’ÎLE-AUX-COUDRES

Notre journée n’a pas pu être aussi remplie qu’on l’aurait désiré à cause de la longueur de l’attente au traversier, mais si nous avions eu un peu plus de temps, on aurait sûrement été :

-Visiter la cidrerie Pedneault : https://www.charlevoixenligne.com/

-Manger une crème glacée Aux Fruits du Biscuitier : https://auxfruitsdubiscuitier.com/

-Déguster une viennoiserie en collation à la boulangerie Bouchard (aussi réputée pour ses pâtés croches) : http://www.boulangeriebouchard.com/

Voilà! Si tu as des questions, n’hésite pas!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Tu pourrais aussi aimer