Un anniversaire spécial

Texte de Valérie Pichet

Le mois dernier, j’ai fêté un anniversaire très important pour moi. Celui du un an dans mon chez moi! Ça faisait une éternité que je n’avais pas passé plus de six mois au même endroit, sans bouger et disons que je suis assez fière de moi pour ça. Ça peut sembler banal pour certaines personnes, mais comme je suis une personne instable et impulsive de nature, le fait d’avoir franchi l’année complète sous le même toit est une chose assez exceptionnelle.

PLANTER MES RACINES ET DÉCOUVRIR CE QUI ME FAIT PLAISIR

Avoir 25 ans et être propriétaire, c’est quand même un pensez-y-bien. Je ne le recommande pas à tout le monde. J’aurais aimé vivre cette année-là au côté de quelqu’un, mais malheureusement (ou heureusement?) ce n’était pas le cas. J’ai donc pris cette année pour installer ma maison, planter mes racines et découvrir ce qui me fait vraiment plaisir.

Au début, j’étais un peu terrorisée à l’idée de devenir propriétaire, mais aussi de le faire seule. Mais je peux te garantir qu’aujourd’hui, je ne regrette pas du tout cette décision. Ça a vraiment été le point tournant de ma vie, à venir jusqu’à maintenant.

J’ai vécu la dernière année par phase et les voici :

Phase 1 : L’excitation de la nouveauté.

Phase 2 : Le calme après la tornade du déménagement.

Phase 3 : Le melt down et les questionnements.

Phase 4 : La stabilisation.

J’aurais aimé avoir quelqu’un avec moi pour m’aider à réparer la poutre du grenier, pour me rassurer quand un inconnu est venu faire pipi dans le fond de ma cour durant un festival de ma région (oui, oui, c’est réellement arrivé) ou encore pour me regarder cuisiner. Puis, dernièrement, j’ai réalisé que ce n’était pas ma priorité, dans la dernière année, de laisser entrer une personne dans mon monde.

MAINTENANT PLACE AU NOUVEAU

Mais maintenant, je me sens prête à vivre quelque chose de nouveau et d’écrire une autre page d’histoire dans cette maison-là.

Avant de me lancer dans cette autre aventure terrorisante qu’est l’engagement, je me suis fait une promesse. Celle de me respecter avant tout. Je suis qui je suis avec tout le bagage et les cicatrices. Celui qui voudra entrer chez moi devra accepter ça pour que je lui ouvre gentiment la porte.

Je réalise ce soir pourquoi j’aime autant cet endroit et la raison pour laquelle j’y suis si bien. C’est parce que ma maison est un peu comme moi. Elle a sa propre histoire et des fissures dans son solage (un peu), mais elle est belle et chaleureuse. Ma maison a connu des intempéries, mais elle s’en est bien sortie. Elle a du vécu et elle est un chantier en continuelle construction. Ma maison a aussi besoin d’amour et d’investissement, tout comme moi.

Ce soir, je décide de faire confiance à la vie et je te souhaite d’en faire autant. Je te souhaite de trouver ce qui te fait du bien, que ce soit un endroit, une activité ou une personne!

Prends soin de toi! xx

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Tu pourrais aussi aimer