Texte de Ève Garon

Pour lire la partie #1 de mon histoire, c’est par ici !

Gagner à la loterie c’est ben beau! Mais quand les statistiques et les probabilités ne jouent pas en ta faveur, c’est pas un gros lot ben l’fun à gagner. À ce moment-là, je me demandais qu’est-ce que j’avais fait de pas correct pour que tout ce qui se soit passé, arrive. Un coup de pied du destin toi!

Crédit photo: Jessika Robitaille

HOSPITALISATION

C’est que le fameux lundi arriva et l’infirmière du CLSC aussi. Bébé fille a l’air bien, mais l’infirmière la trouve jaune et son taux de bilirubine (taux de jaunisse) est élevé. Elle a aussi perdu plus de 10% de son poids de naissance. Direction l’hôpital pour des tests plus approfondis.

On apprend alors que notre trésor a une méga jaunisse et qu’elle doit être hospitalisée. Bien que la jaunisse arrive à 60% des nourrissons (*8), il est plus rare d’être hospitalisé et encore plus rare d’avoir un taux de bilirubine dans le sang de 300mg quand les bébés qui sont hospitalisés ont un taux de 150mg (*9). Encore une fois, on est tombé dans les aléas du système.

La jaunisse aurait pu être moins agressive si elle avait été prise en charge plus rapidement en ayant eu la visite du CLSC un jour après la sortie de l’hôpital (comme prévu dans notre système de santé) et non 4 jours plus tard. Au moins, ce sera adressé aux responsables du CLSC et pris en charge pour que ça n’arrive pas à d’autres familles.

…ET NOS CŒURS EN MIETTE

Notre fille a donc passé 4 jours à la pouponnière avec un traitement de lampes UV (pour faire descendre son taux de bilirubine dans le sang) et des solutés pour l’aider à grossir. Pauvre amour. Elle faisait peine à voir avec son bandeau sur les yeux dans son incubateur pour ne pas endommager sa vue. C’était beaucoup pour un si petit bébé et autant pour nous ses parents.

4 semaines se sont écoulées depuis l’hospitalisation pour la jaunisse et notre chérie prend du mieux! C’est un super bon bébé qui ne pleure presque jamais et qui est facile à vivre. Tout allait pour le mieux jusqu’à la prochaine brique.

PUIS UNE AUTRE MONTAGNE RUSSE

Le reste de l’histoire a été une pente abrupte et c’était franchement très effrayant.

Le 15 avril en après-midi, la petite a l’air de ne pas filer. Je prends sa température: 38,7. Avec un petit bébé, on ne prend pas de chance! Direction hôpital (encore!). On a alors passé 2 jours à l’hôpital pour que notre fille soit surveillée. C’était quoi? Un virus qu’on nous a dit! Lequel? On ne l’a jamais su. Il a juste mis le système immunitaire de notre fille à plat.

9 jours plus tard, le pire nous attendait.

Crédit photo: Jessika Robitaille

LE CIEL NOUS EST TOMBÉ CARRÉMENT SUR LA TÊTE

Tout a commencé par un cri bizarre que notre fille a fait quand je l’ai mise dans l’auto pour aller chercher le plus grand à l’école. Je savais que quelque chose n’allait pas. Mon intuition sans borne me le faisait sentir.

En entrant dans la maison, mon chum était là. Je lui ai dit qu’il fallait prendre la température de bébé rapidement. Elle faisait 39,7. On a embrayé pour l’urgence pour la 2e fois en moins de 2 semaines. Le médecin a vu tout de suite que sa fontanelle était bombée. Il a décidé de donner des antibiotiques intraveineux sur le champ sans avoir encore de diagnostic précis.

Bébé fille a tout de suite eu une ponction lombaire, un taco, un encéphalogramme. Les résultats sont arrivés peu après.

J’ai prié tous les Dieux que je connaissais et imploré tous les saints auxquels je ne croyais même pas, pour que ça ne soit pas grave.

Méningite à streptocoque de type B.  C’est ce qu’on nous a annoncé.

Le ciel venait de nous tomber carrément sur la tête!

À la base, le streptocoque, c’est 30% des gens qui le portent en eux (*10), mais qui n’en souffriront jamais d’aucune façon. La bactérie se transmet habituellement de la mère à l’enfant par accouchement vaginal. Le hic dans mon cas? J’ai accouché par césarienne (vous vous souvenez…) et en plus j’avais testé négatif à la prise de sang pour déceler le streptocoque en fin de grossesse. « Just my luck! »

Mais c’était les autres statistiques qui étaient les plus épeurantes qu’on avait eues jusqu’à maintenant. Moins de 1% des bébés à terme développent une méningite. (*10) Et c’était notre fille adorée qui l’avait développée…

Et dans ces bébés atteints, 20 à 40% des cas auront des séquelles physiques ou psychologiques et même que 20% des bébés ne gagnent pas leur combat contre la maladie et décèdent. (*10)

Tout sauf de belles nouvelles…

MAIS NOTRE CHANCE A ENFIN TOURNÉ

Au 2e jour des soins intensifs, ma fille m’a fait un sourire. C’est à ce moment que j’ai su que tout allait bien aller. Tsé l’instinct de la maman-émotion…

Après avoir passé une IRM, nous constatons que notre fille n’a aucune séquelle au cerveau. Elle répond bien aux traitements antibiotiques, elle boit bien et dort bien. Aucun problème de vue, d’audition, ni de tonus musculaire.

ET FINALEMENT, LES PROBABILITÉS ONT ENFIN JOUÉ EN NOTRE FAVEUR

Pour une fois depuis la dernière année, les probabilités ont joué en notre faveur.

Le pire est derrière nous. Bébé fille a même pris presque 2 livres pendant son parcours de guerrière qui a duré en tout 17 jours à l’hôpital avec les soins intensifs et le séjour à l’unité des 0-3 ans. Ce long moment loin de la maison m’a fait voir le milieu hospitalier d’un autre œil. Il y a vraiment des perles de médecins et d’infirmières sans qui on aurait fait pas mal dur!

Au moment où j’écris cet article, nous sommes de retour à la maison depuis déjà une semaine. Tout va bien dans le meilleur des mondes! Le tsunami de mauvaises nouvelles est passé et je crois fermement que le meilleur est à venir!

On a été confiné à la maison pour le prochain mois. Le temps que notre fille se refasse un système immunitaire digne de ce nom.

Oui c’est plate, mais c’est un bien petit mal comparé à ce qu’on a vécu.

Ma leçon à tirer de tout ça? Les moms, appréciez chaque moment avec vos enfants parce qu’on ne sait jamais ce qui peut arriver. Et surtout, fiez-vous à votre instinct. Il ne vous fera que très rarement défaut.

C’est la seule probabilité qui est valable dorénavant pour moi…

Comments(0)

Leave a Comment

Suivez-nous!