Avant de commencer à allaiter on ne m’a pas prévenu que… Ce n’est pas facile et sans douleur au début.

Au début, il y a la prise au sein par bébé qui est un défi. Une fois qu’il sait comment faire et que les deux vous êtes plus ou moins à l’aise, là les boires commencent à se faire de plus en plus fréquent. Je te le dis, ça fait mal en TA les 3 premières semaines… Tu ne penseras jamais te rendre aux 3 mois que tu t’étais fixés ni même si tu vas réussir à ne pas abandonner avant le lendemain. Mais persévère, ce sera bientôt chose du passé !

Le bon côté des choses

Après 3 semaines tu t’es endurcie et tu oublies même de mettre ta Lanoline (de la crème pour aider tes mamelons à guérir) ! #lol

On ne m’a pas prévenu que… Ce serait si difficile de passer du sein au biberon.

On essaie de donner un biberon le soir pour habituer bébé et me donner de petites pauses. À date, ça fonctionne 1 fois sur 2. Et ça, c’est quand c’est papa qui le donne. Parce que quand c’est moi, bébé ne comprend pas pourquoi je ne lui donne pas le sein. J’avais imaginé une transition plus facile vers le biberon. Faut croire que le plastique ne remplace pas si facilement la chaleur humaine.

Le bon côté des choses

Le sentiment d’être irremplaçable je dirais… 😉

On ne m’a pas prévenu que… J’allais passer des journées et des soirées complètes à allaiter.

Oui pendant les pics de croissance de 3,6,9 jours/semaines/mois j’ai eu de la misère à simplement aller faire pipi…. Vider le lave-vaisselle était source de stress parce que ces journées-là je te le dis, je n’ai pratiquement rien pu faire. On se sent inutile en titi dans ces moments.

Le bon côté des choses

Ça passe et ça ne dure qu’une journée ou deux. On oublie rapidement. Et faut se le dire, c’est fou pareil ce qu’on est en train de faire : nourrir un petit être ! Ce n’est pas rien !

On ne m’a pas prévenu que… J’allais me lever aux 2-3h la nuit.

Je ne savais pas trop mais le lait maternel se digère beaucoup plus rapidement que la préparation. Mes amies, des tantes ou autres me parlaient que leur bébé faisait déjà des 6h de dodo en ligne la nuit, presque en naissant. Je n’ai vraiment pas eu cette réalité.

Le bon côté des choses

En fin de compte, je n’ai jamais eu à aller bien loin pour chauffer ou préparer un biberon. Mon bébé se lève 2 fois par nuit mais je l’allaite 15 minutes et c’est terminé. Petit bonus, du temps de plus pour coller mon mini pendant que tout le monde dort. J’en garde de précieux souvenirs!!

On ne m’a pas prévenu que… J’allais allaiter dans des endroits vraiment bizarres.

Quand bébé a faim, bébé a faim !! J’ai allaité dans des stationnements, dans un lave-auto, dans une file de service au volant #Hahah (ce n’était jamais moi au volant en passant), dans une salle d’attente, à l’épicerie…

Le bon côté des choses

Je pense sincèrement que j’ai sauvé quelques crises de larmes en pouvant allaiter n’importe où :).

On ne m’a pas prévenu que… J’allais tâcher une « coupel » de chandails lol.

Quand tu allaites d’un côté, fort à parier que l’autre côté coulera en même temps. Ouin, personne ne nous dit ça…….. Et du lait ça l’air que c’est quand même gras car ça ne part pas tout le temps au lavage. J’ai taché quelques chandails de nuit à cause de ça.

Le bon côté des choses

J’ai du lait en masse pour mon bébé ?

Non mais honnêtement, je m’étais fixée comme objectif d’allaiter 3 mois et je vois tellement plus de points positifs que de points négatifs que je vais sans doute allaiter jusqu’à 6 mois finalement. Je me rends compte que c’est tellement simple pour moi. Je n’ai pas besoin de matériel, ni de stériliser les tétines. Je n’ai pas les problèmes de température du liquide ni de préparation à faire. Pas besoin de descendre à la cuisine en plein milieu de la nuit…et j’en passe.

Aussi, comme on aime beaucoup voyager, ça facilite pas mal les déplacements. Et j’avoue que ça m’enlève un très gros stress. À destination, le lait sera toujours disponible pour lui, sans peur pour une contamination quelconque. Puis en plus, moins d’espace perdu dans nos valises;)

#MOMANpréféré #JeuDeMots #MomentPréféré
Il arrive parfois que j’allaite bébé depuis quelques minutes et que tout d’un coup il lâche le sein…. Il me regarde ensuite, attentivement, dans les yeux, pour me sourire et me parler passionnément gazouiller. C’est un moment magique qu’on partage lui et moi.

Pour finir, je suis consciente que mon allaitement se passe très bien et que ce n’est pas le cas pour toutes les filles. Cet article est plutôt à titre humoristique. J’adore allaiter et je me compte chanceuse de pouvoir le faire.
Toi comment vis-tu/as-tu vécu ton allaitement ?

Comments(0)

Leave a Comment

Suivez-nous!