Texte de : Jessica Lusignan, femme active qui a besoin de se dépasser et d’apprendre de ses expériences.

En novembre dernier, mon copain et moi on s’est envolé vers la Turquie. Ça a été pour nous un véritable coup de foudre. Je dirais même que c’est, à ce jour, notre destination préférée.

J’ai envie de partager avec toi mes incontournables de ce voyage. Les activités à faire, mais aussi les expériences culturelles à vivre.

Bonne lecture.

1. FAIRE CONNAISSANCE AVEC LE PEUPLE

Les Turcs gagnent à être connus. Ce sont des gens heureux, passionnés et remplis d’histoires. Ils m’ont charmé par leur entregent, leur accueil chaleureux et à ma grande surprise, leur ouverture d’esprit. J’anticipais un jugement de leurs parts par rapport aux croyances religieuses. J’ai été étonnée de voir que la plupart des femmes ne portent pas le voile. Je ne me suis donc jamais sentie jugée. Bien au contraire, j’ai ressenti du respect et de la compréhension.

Quand je voyage, j’adore prendre le temps d’observer pour ensuite questionner sur les différentes habitudes. J’ai toujours eu droit à des réponses à mes questions. Ils sont si fiers de leurs coutumes qu’ils étaient heureux de pouvoir partager avec nous leur mode de vie et de faire valoir la Turquie.

2. PRENDRE LE TEMPS DE S’ARRÊTER DURANT L’APPEL À LA PRIÈRE

Cinq fois par jour, comme dans la plupart des pays arabes, on peut entendre l’appel à la prière. Pour les gens pratiquants, les mots chantés ont beaucoup de sens. Moi je me suis plus laissée toucher par la mélodie des chants.

Je ne te cacherai pas que j’ai été très émotive lorsque j’ai entendu mon premier appel à la prière. À défaut de partager les mêmes croyances qu’eux, je me suis appropriée ces petits moments à ma façon. Un temps de ressourcement essentiel. Une petite pause dans ma journée qui me permettait de revenir aux sources et d’apprécier tout ce qui m’entourait. D’être reconnaissante de me trouver-là, à cet instant précis.

Je te souhaite de vivre l’appel à la prière de façon à ce que ça te fasse du bien à toi aussi.

3. VISITER LE SPICE MARKET ET LE GRAND BAZAAR

Bien que ce soit très touristique, ça demeure deux endroits incontournables.

La Turquie c’est le pays des textiles, des épices, et des poteries. C’est ce qu’on y retrouve principalement. J’ai été surprise de voir la quantité de kiosques. L’espace du Grand Bazaar est rentabilisé au maximum. Il y a de quoi s’y perdre. Difficile de résister à rapporter de nombreux souvenirs.

Nous avions prévu le coup alors nous avions apporté deux sacs à dos supplémentaires pour faciliter l’achat de souvenirs.

Des ensembles d’épices, des serviettes, des chaussures faites à la main, des savons, des assiettes, du thé, des housses de coussins, des desserts emballés sous vide, des nappes…et j’en passe.

Crois-moi, je me sens encore là-bas quand je me fais un thé ou que je cuisine avec mes épices. J’aime l’idée que mes souvenirs rapportés me fassent sentir comme si j’y étais encore.

4. GOÛTER LES SAVEURS D’ISTANBUL

Pas besoin d’aller bien loin pour goûter toutes les saveurs du pays des épices. Les places publiques sont bondées de kiosques, de boutiques et de restaurants. Bien que le petit déjeuner était fourni dans nos différentes auberges, on préférait marcher deux petites minutes et sortir manger avec les gens de la place. On trouvait toujours de nouveaux plats à goûter et à partager. Sans surprise, la nourriture est toujours très bien assaisonnée et est débordante de saveurs.

On a particulièrement adoré les plats suivants :

  • Testi kebab : De la viande, du riz, des légumes et des épices chauffées dans une poterie;
  • Lokum: Les fameux desserts turcs aux saveurs explosives;
  • Icli kofte: Des boulettes de viande hachée recouvertes d’une pâte épicée;
  • Kofte: Les fameuses boulettes de viande qu’on retrouve dans la plupart des restaurants;
  • Pide: Une longue et étroite pizza sur laquelle tu peux sélectionner tes garnitures;
  • Borek: Des rouleaux feuilletés farcis de fromage aux herbes, de choux et/ou de viande.

5. MAGASINER ET NÉGOCIER UN TAPIS

Quelle belle expérience culturelle.

C’est principalement LA raison pour laquelle nous sommes allés en Turquie.

Tu vas peut-être rire, mais au moment où nous avons acheténos billets, nous étions en pleine autoconstructionde notre maison. Non seulement nous avions un besoin criant de vacances, mais on rêvait déjà d’un beau et grand tapis qui viendrait ajouter une touche de chaleur dans notre décor. Ayant une excellente réputation, les tapis turcsnous sont tout de suite venus à l’esprit.

Des boutiques de tapis… En veux-tu. En v’là.

C’est phénoménal de voir à quel point l’industrie du tapis est développée. Les vendeurs venaient nous chercher dans la rue. Ils sont polis, accueillants, chaleureux et toujours prêts à répondre à nos moindres désirs. Premièrement, on s’est assis pour discuter avec eux des différents types de tapis (différentes méthodes de tissage, différents matériels, différentes qualités…etc.). Je pourrais comparer ça à un exposé oral qu’ils répètent depuis les 25 dernières années.

Chaque membre de l’équipe ason rôle:

  • Celui qui est assis avec nous et nous parle des produits;
  • Celui qui déroule les tapis au fur et à mesure;
  • Celui qui nous montre les détails, qui nous fait toucher;
  • Celui qui les empile pour laisser place au prochain tapis;
  • Celui qui roule tous les tapis une fois que c’est terminé.

Bien qu’ils aient chacun une tâche différente, ils ont tous quelque chose en commun. Ils souhaitent nous offrir la plus belle des expériences.

C’est donc autour d’un thé que nous avons discuté et négocié durant 3h. Oui oui, 3h!!! Ça peut sembler beaucoup, mais personnellement, je n’ai pas vu le temps passer.

Nous avons tellement aimé l’expérience à Istanbul que nous sommes retournés acheter un deuxième tapis (beaucoup plus petit) à Göreme pour notre salle de bain.

6. PORTER LE VOILE LORS DE LA VISITE DE LA MOSQUÉE BLEUE

Pour pouvoir visiter la plus belle et grande mosquée d’Istanbul, tu es dans l’obligation (si tu es une femme) de porter le voile.

J’avais dont hâte à ce moment. J’avais hâte de pouvoir m’imprégner des coutumes religieuses. C’est la beauté de voyager. J’aime essayer des choses que je ne ferais pas ici au Québec. Des choses qui me sortent de ma routine et qui m’amènent à découvrir et vivre des situations culturelles différentes des miennes.

Lorsque j’ai visité la mosquée, je m’étais préparée et j’avais avec moi mon propre foulard. Par contre, ils en prêtent gratuitement à toutes les femmes. Mais, ce que je ne savais pas, c’est que je devais aussi porter une jupe longue. J’ai donc pu en emprunter une là-bas.

C’est un lieu historique qui mérite d’être vu. Autant pour l’importance que le peuple lui accorde que pour son décor. Si tu aimes les œuvres d’art tu seras servi. Tout est rempli de petits détails minutieux et absolument magnifiques.

7. FAIRE DU QUATRE ROUES DANS LA ROSE VALLEY DE CAPPADOCIA

Si tu es comme nous et que tu aimes partir à l’aventure, je te propose un après-midi absolument fantastique. Quel plaisir on a eu pendant cette promenade dans le canyon.

Notre guide a rapidement constaté que nous avions le goût du risque et de la vitesse. Il nous a donc fait passer par un chemin qui convenait parfaitement à notre demande. Cependant, c’est aussi possible de se rendre du point A au point B sans faire les fous.

En plus de la promenade, l’excursion offre des points de vue à couper le souffle. Tu peux t’arrêter à plusieurs endroits qui offrent une vue imprenable sur la vallée. L’un d’eux dispose même de balançoires qui donnent l’impression de se balancer au-dessus du vide.

On est revenu couvert de sable, mais le cœur rempli de joie.

8. DORMIR DANS UNE GROTTE

Nous avons l’habitude de dormir dans des auberges de jeunesse très minimalistes. Mais, la magnifique région de Cappadocia n’a rien d’ordinaire. Cette région est bondée de ce qu’ils appellent des cheminées de fée. Ce sont des colonnes naturelles de roche et ils les utilisent pour les joindre aux bâtisses qu’ils construisent. La chambre dans laquelle nous dormions était donc une grotte absolument incroyable et à moindre prix.

C’était chaleureux et apaisant. Nous avions une fenêtre qui donnait sur le village. Mon petit bonheur c’était de la laisser entrouverte pour pouvoir entendre le premier appel à la prière du matin. J’adorais ça.

La salle de bain était une deuxième petite grotte en soi. On devait se pencher pour y entrer. Pas toujours pratique lorsqu’on se levait la nuit, mais tellement mignon le jour! C’est clairement la chambre la plus originale dans laquelle j’ai dormi dans ma vie.

9. ALLER FAIRE DE LA POTERIE À AVANOS

Quoi de mieux que de mettre la main à la pâte soi-même.

Nous sommes allés visiter cet endroit magnifique. Nous avons eu droit à un tutoriel sur l’histoire de la poterie ainsi qu’une démonstration de fabrication d’un vase par un homme qui pratiquait le métier depuis plus de trente ans. L’adorable propriétaire de la place est passionnée et très accueillante.

Nous avons eu la chance de fabriquer des bols en respectant les techniques très ancestrales. Le résultat était assez désastreux, mais l’expérience fut très agréable.

Après s’être amusés un peu, nous avons visité la boutique. Elle est divisée en deux sections. Le premier étage est ouvert à tous et est rempli de vaisselles de toutes sortes. Je pensais en avoir vu beaucoup, mais je n’avais encore rien vu. Lorsqu’ils ont constaté que nous désirions acheter plusieurs articles, ils nous ont offert de descendre au sous-sol.

Wow.

C’est là que leurs plus belles œuvres se situent. Certaines ont pratiquement un processus de création d’un an. C’est absolument incroyable tout ce qu’il s’y trouve. Les prix sont vraiment très élevés, mais justifiables vu le travail que ça nécessite. On s’est donc contenté de 2 assiettes, d’une tasse et d’un distributeur de vin traditionnel du pays. La visite de cette boutique nous a complètement ébloui. Nous avons eu la chance de voir des artisans locaux au travail. Nous avons adoré. J’ai pu y découvrir une forme d’art que j’admire maintenant beaucoup.

10. FAIRE DE LA MONTGOLFIÈRE

Si tu te trouves à Cappadocia, c’est clairement puisque tu veux y faire un tour de montgolfière. Nous, c’est la principale raison pour laquelle nous y sommes allés. J’avais tellement hâte à ce moment.

On s’est réveillé vers 5h du matin pour se rendre directement dans la Rose Valley. Il fait tellement noir que tu peux à peine comprendre ce qu’il se passe jusqu’à ce que….

Le soleil se pointe le bout du nez.

Une petite lueur de lumière apparait et hop. Les ballons commencent à se gonfler. J’étais capable d’apercevoir une dizaine d’autres montgolfières lors de la préparation. Mais c’est lorsque notre panier a pris son envol que j’ai compris toute la beauté qui se trouvait sous mes yeux. Je voyais plus d’une centaine de ballons. C’est à couper le souffle. Je n’avais jamais rien vu d’aussi magnifique. Les canyons, les cheminées de fée, le lever du soleil et la centaine de ballons. C’était parfait.

C’est à ce jour ce que j’ai vécu de plus merveilleux en voyage.

J’espère sincèrement que ces 10 propositions de choses à faire te donnent envie d’aller visiter la Turquie à ton tour.

Bon voyage!

Jessica

Comments(0)

Leave a Comment

Suivez-nous!