Quelques trucs pour garder le cap financièrement pendant la quarantaine

En tant que travailleur autonome ou encore employé à temps plein on a tous vu (ou pratiquement) notre statut financier changer en ce temps de crise dû au coronavirus Covid-19.

Son arrivée a fait place à beaucoup d’anxiété. Si ce n’est pas toi qui l’as ressentie, tu l’as certainement vue s’attaquer aux gens qui sont autour de toi. Laisse-moi te dire qu’il n’y a pas pire cocktail que de l’anxiété mélangée à des problèmes financiers. Dans les prochains mois, d’une façon ou d’une autre nous allons tous devoir revoir nos dépenses et nous adapter à ce nouveau mode de vie…

Comme tu sais, je suis une personne très à mes sous dans la vie et je me suis dit qu’il y en a sûrement quelques-unes d’entre nous qui pourraient bénéficier de mes quelques conseils financiers. Évidemment, adapte-les à ta situation financière, puisque celle-ci est propre à chacun.

RETOUR À L’ESSENTIEL

C’est mon truc le plus infaillible. J’en ai souvent parlé dans mes articles précédents tels que celui-ci. La meilleure façon d’économiser est de se demander si on en a vraiment besoin. Ça fait plusieurs années que je pratique cette technique et je dois dire qu’elle a changé ma perspective.

Avant de peser sur le fameux bouton « acheter », prends une pause. Va faire autre chose et demande-toi : « Est-ce que j’en ai vraiment besoin? ».

Souvent la réponse est « non! ». Et là tu passes à autre chose. Et si vraiment, ça trotte dans ta tête pendant des jours… Regarde si ton budget te le permet et si ce n’est pas le cas, passe à autre chose.

CRÉE UN BUDGET POUR TES DÉPENSES ESSENTIELLES ET NE LE DÉPASSE PAS

C’est un exercice que je pratique fréquemment et c’est assez simple. Il rentre combien d’argent? Il sort combien d’argent? En quelques additions et soustractions, tu obtiendras un chiffre. Ça ne pourrait pas être plus clair que ça.

Une fois que tu sais combien d’argent il entre, maintenant calcule tes dépenses essentielles; l’hydro, le gaz, l’épicerie, le loyer ou l’hypothèque, les paiements pour la voiture, forfait mensuel pour le téléphone et la pharmacie.

Joue avec les chiffres de façon à ce que ça fonctionne visuellement. Il se peut que tu doives ajuster ton forfait de téléphone, que tu recalcules tes dépenses reliées à l’épicerie afin que ça fonctionne. Assure-toi qu’il reste un peu de sous à la fin pour les imprévus, parce que ça arrivera toujours!

ANNULE TON FORFAIT TÉLÉ

Si tu as encore un forfait pour la télé… annule-le, maintenant! Ça coûte tellement cher et je trouve qu’il y a tellement d’options en ligne à meilleur prix. Dis-toi que si ton forfait de télévision mensuel te coûte habituellement 110$ par mois, pour le tiers du prix tu pourrais t’abonner en ligne à quelques chaînes que tu aimes vraiment. Ici, j’utilise un Roku, qui est un peu comme une Apple Tv (mais pour seulement 30$). Celle-ci se connecte à ma télévision et à partir de là j’ajoute les applications que je souhaite regarder telles que Netflix, Amazon TV, Canada Tv, etc.

ÉLIMINE LES ACHATS POUR LA MAISON, MAIS PLUTÔT RÉUTILISE CE QUE TU AS

Je pratique beaucoup ça dernièrement. Je magasine dans ma maison, pour changer les pièces, plutôt que d’acheter de nouveaux items. Et ça change les pièces et me donne beaucoup moins envie de consommer. Pendant les temps plus durs, c’est une bonne façon de changer sa maison ou son condo sans acheter.

ÉVITE LE « TAKE-OUT »

Fais-toi des “pizzas nights” (on a d’ailleurs une super recette de pâte à pizza facile, juste ici), crée des menus avec des thèmes le fun pour te changer de ta routine ou encore fais un pique-nique dans ton salon. L’idée est de créer des évènements culinaires qui te font sortir de ta routine. Tu vas voir qu’après tu n’auras pas ou moins envie de commander de la nourriture en ligne… Parce qu’on va se dire les vraies affaires, faire une pizza maison coûte environ 5$, par contre si tu la commandes, tu es loin de t’en sortir en bas de 20$.

EMPRUNTE CE QUE TU AS DE BESOIN PLUTÔT QUE DE L’ACHETER

Je sais que ça peut paraître difficile d’emprunter quelque chose lorsqu’on ne peut pas trop trop se voisiner et se rencontrer. Mais tu peux toujours demander à celui-ci de le laisser sur son balcon, pour que tu puisses venir le récupérer. Tout ce que tu n’achètes pas et que tu peux emprunter, c’est de l’argent qui reste directement dans tes poches.

FAIS TON ÉPICERIE EN TOUTE CONSCIENCE

Maintenant que tu as un budget fixe pour faire ton épicerie, divise-le en 4 (pour les 4 semaines du mois) et assure-toi de le respecter. Le fait qu’on magazine en ligne pendant ce temps de crise aide beaucoup à ajuster notre épicerie en fonction de notre budget.

Varie ton épicerie de semaine en semaine, comme ça tu n’auras pas toujours l’impression de manger la même chose! Et aussi, cuisiner maison aide beaucoup à réduire le prix de ton panier d’épicerie.

J’espère que ces petits trucs t’aideront à garder le cap pendant ces temps plus difficiles.

L’important présentement n’est pas de mettre de l’argent de côté, mais bien de survivre le temps que les choses se replacent.

Et dis-toi que tu n’es pas la seule dans cette situation. N’hésite pas à en parler avec un proche, tsé des fois ça aide à alléger le problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Tu pourrais aussi aimer