Parlons du fameux titre de végétarien!

POUR LA PETITE HISTOIRE

Je dirais que ça a débuté il y a quelques années. La viande commençait à coûter de plus en plus chère, et chéri et moi on parlait souvent des conséquences pour notre environnement de consommer de la viande. Alors tranquillement mais sûrement, on a décidé de changer nos habitudes.

Tout d’abord, sache que je viens de la campagne. Et dans ma campagne, manger de la viande à tous les repas est coutume. Même que, pour plusieurs autours de moi, ne pas manger de viande pendant quelques jours, c’est presque infaisable. Tellement qu’ils pensent que tu vas t’évanouir par manque de protéines. Ce qui veut aussi dire que pour moi aussi c’était assez ancré dans mes habitudes de faire en sorte de retrouver une protéine animale dans mon assiette à chaque repas. Les gens autour de nous ont donc «bien ris» quand je leur ai parlé de mes premières recettes de pois chiches.

Mais on a fait fi des commentaires et on a cheminé avec tout ça. Aujourd’hui, je dirais qu’on a réellement pris goût à consommer moins et même je dirais, presque plus de viande. Ça fait déjà quelques années qu’on a amorcé ces changements et souvent, les jours s’allongent sans consommer de viande.

Le choix est simple, entre des pois chiches bien assaisonnés ou un poulet sortant du BBQ, je prends les pois chiches. J’ai même commencé à recréer des plats de mon enfance, mais de façon végétarienne.

SE DONNER LE FAMEUX TITRE

Justement, une des affaires qui me « stresse » si je peux dire dans ce changement que j’opère dans mon alimentation, c’est le fameux titre de «végétarienne». Pour l’instant, je n’irais pas jusqu’à me proclamer végétarienne, tout simplement par peur d’échec. J’ai peur que le jour où je l’aurai fait, que je ne puisse plus reculer. Et en même temps, des fois, j’ai envie de pousser l’expérience jusqu’au bout et tant qu’à faire tout ça, autant aller jusqu’au végétalisme… Et d’un autre côté, des fois ma petite tête me dit « tsé what if » s’il y a un morceau de fromage Louis d’or vieilli 2 ans devant moi… Je ne saurais y résister. Donc pour tout ça, je n’ose pas me donner un titre par peur d’échec, mais aussi pour tout le respect que j’ai envers les végétariens et les végétaliens de ce monde.

Est-ce que je suis la seule qui vit ça comme ça?

Pis encore là, j’ai de la difficulté à m’imaginer ne pas pouvoir manger quelque chose, parce que je me suis donné un titre. Est-ce les végétariens trichent des fois? Du genre est-ce que j’ai le droit d’être végétarienne 98% du temps. Tu vois… Je crois qu’il me manque encore quelques arguments pour me convaincre d’y arriver à 100%…

Pour le moment, je me considère flexitarienne et je me laisse encore du temps pour y penser.

Toi, as-tu fait le grand saut? Sinon, as-tu déjà eu des réflexions dans ce genre?

11 commentaires
  1. Excellent! La clé est une transition lente et efficace! Ici, famille végétalienne, nous n’avons jamais été végé étant donné le retrait des produits laitiers en premier! Nous nous disions végétaliens non extrêmes ? Maintenant que nous sommes totalement végétaliens, jamais nous pourrions nous imaginer tricher, beurk, mais nous croyons qu’un repas de viande en moins est déja ça de gagner! Bravo!!!?

  2. À mon avis il n’y a pas de règles, seulement des expériences propres à chacun.
    Suis devenue vegane en 3 jours. Mon souci n’était pas de savoir si j’allais craquer pour de la viande ou du fromage, mais plutôt qu’allais-je faire des restes de viandes dans mon congélo ou des oeufs achetés la veille…(finalement à force de me prendre la tête j’ai jeté ?)
    Si tu souhaites continuer à manger des Poa…

  3. …Nommes toi flexitarienne, si tu veux complètement arrêter, nommes toi comme tu le souhaites. La seule règle est la tolérance envers toi même. On se prend suffisamment la tête avec les autres pour ne pas se prendre la tête tout seul.
    Bon courage.

  4. Quand j’ai vu mon feed avec le cochon=coeur, je croyais: Enfin! Quelqu’un qui s’assume dans son amour pour la viande! Lol! Et làj’ai lu. C’est correct, bravo pour toi. Who knows, p-e que je serai l’auteur de cet article dont j’avais hate de lire! Lol!

  5. J’ai été flexitarienne durant les 3-4 dernières années et depuis près d’un mois, je n’ai consommé aucun produit animal. Je me considère donc végétalienne.
    Pour ma part, mon malaise vient surtout au niveau des cadeaux ou des visites dans la famille ou chez des amis ou je trouve très difficile de refuser la nourriture qu’on a préparé pour moi. Ce sont les seuls moments ou je dérogerai légèrement.

  6. Chacun a ses raisons de ne pas consommer de viande ou produits animaux. Végétalienne depuis plus de 4 ans, pour ma part, c’est le constat de toute la souffrance animale qui m’a fait changer peu à peu. J’ai regardé certains documentaires sur l’industrie alimentaire, à petite dose. C’est dur à regarder. Je suis devenue végétalienne par compassion pour les animaux. Chacun chemine à son rythme.

  7. Coucou !

    Et bravo pour ta démarche !
    Si tu penses être végétarienne à 98%, tu es flexitarienne :).
    Tu manges de la viande rarement mais de temps à autre.

    Encore bravo continue comme cela !

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Tu pourrais aussi aimer