Texte de Valérie Goulet

Es-tu comme moi? Tu engloutis chaque nouvelle émission de cuisine? Les épisodes de Jamie Oliver, Anthony Bourdain et compagnie n’ont plus de secret pour toi? Tu as une soif de découvertes culinaires et tu es abonnée à une panoplie de pages style Tasty sur ton Facebook? On se ressemble!

J’adore écouter des nouvelles séries culinaires, mais je t’avoue que je dois être dans le mood parfait pour m’y plonger! Ne pas être trop dérangé ou avoir l’appétit dans les talons, car je ne veux pas manquer aucun détail! Je gobe littéralement toutes les informations comme si ma vie en dépendait!

SUR NETFLIX « SALT FAT ACID HEAT »

Tu as sûrement alors déjà entendu parler de la nouvelle série sur Netflix « Salt Fat Acid Heat »?!

Samin Nosrat, l’âme derrière le livre et la série « Salt Fat Acid Heat » n’a pas besoin de jouer un personnage pour se rendre intéressante, elle l’est naturellement. Un peu comme Julia Child, j’ai tout de suite été conquise par la présence à l’écran de Samin! Elle a aussi publié un livre sur le marché « Salt Fat Acid Heat ; Mastering the element of good cooking ». Le titre n’est pas sans rappeler justement le titre du livre de Julie Child « Mastering the Art of French Cooking »!

Dès les premières minutes, j’ai été conquise par les images de drones léchées, le calme des prises de vue et le nouveau souffle qu’apporte le ton de la série.

La porchetta magnifique, la production de pâtes maison, les balades dans les marchés locaux ; rien de plus simple pour m’interpeller. C’est ce qui ressort dès les premiers instants de cette magnifique série : la simplicité. Dans les plats, les ingrédients et les rencontres, j’ai l’impression de me reconnaître en Samin, comme si elle réagissait de la même manière et aux mêmes moments où je le ferais.

La série, comme son nom le propose, est divisée en 4 chapitres, chacun sur un élément culinaire différent. L’épisode sur le sujet du sel était particulièrement intéressant. À prime abord, on est moins porté sur cet ingrédient à comparer au sucre que l’on voit partout.

Il est facile d’acheter du sel transformé à l’épicerie par exemple, mais on ne se questionne pas vraiment sur sa fabrication. J’ai été étonnée d’apprendre qu’il était plus difficile de produire du sel au Japon, qu’en France. On pourrait croire aussi que le Japon ne se démarque pas comme son acolyte français avec sa fameuse fleur de sel, mais la visite de l’usine de sel de Moshio est fascinante. On y apprend que ce sel japonais est produit grâce aux algues marines, que celles-ci sont séchées avec le vent naturel de la mer et ensuite bouillies dans de l’eau de mer concentrée pour arriver au produit final.

MES SEGMENTS PREF : LES TESTS EN CUISINE DE SAMIN

Le segment que j’adore des 4 volets de cette série, ce sont les tests en cuisine de Samin. Avec le sel, j’ai appris qu’on peut dès son retour de la boucherie saler une pièce de viande et la mettre au frigo! Les « sucs » de viandes seront dégorgés, le goût de la viande ressortira et son goût sera sublime! J’ai déjà hâte d’essayer cette technique!

Plus le sel est costaud et amer, plus il devrait être utilisé avec des grosses pièces de viande, et plus le sel est fin et son goût est délicat, plus il doit alors être utilisé avec les légumes et les salades.

Toujours au Japon, la pâte de miso; un ingrédient très utilisé là-bas comme base dans de nombreux mets traditionnels, comme les soupes, est produite à base de fèves de soya pilées et bouillies et ensuite fermentées avec d’autres ingrédients. Il peut s’écouler jusqu’à 3 ans avant que la pâte de miso soit prête! Encore là, j’ai toujours utilisé la pâte de miso sans me douter de sa fabrication si artisanale et ce même en 2019! J’ai adoré en apprendre plus à ce sujet à travers l’émission! Le segment sur la production de la sauce soya est tout aussi captivant! Il existe seulement aujourd’hui 1% de producteurs de soya qui utilise la vieille méthode de baril de bois pour y faire macérer les ingrédients! Ensuite on la presse et la tamise à travers un linge, et c’est alors qu’on peut lui goûter! C’est magnifique à voir! La sauce industrielle prend 3 mois à produire, tandis que ce procédé artisanal prend des années. Plus le processus est long et complexe et plus la sauce sera goûteuse! On peut même y déceler des notes de caramel et d’érable! À déguster comme un bon vin!

Salt Fat Acid Heat, c’est tellement bien présenté, presque jouissif et touchant à la fois, qu’on n’a pas l’impression d’écouter un documentaire au sens propre.

Il n’y a pas de suite annoncée à la série, mais je le souhaite de tout cœur! Samin est un gros coup de cœur pour moi et sa soif de découvertes me rejoint assurément! Si tu as eu le coup de foudre toi aussi, je t’invite à la suivre sur les réseaux sociaux, notamment sur son Instagram personnel!

Elle est aussi une chroniqueuse au NY Times Cooking, et sur leur « IGTV Instagram ». On y retrouve même un p’tit vidéo explicatifsur les 8 ingrédients Perse que l’on devrait avoir dans son garde-mangerpour tester ses recettes! J’adore !! Je me promets de les cuisiner!

Les recettes de la série sont aussi disponibles sur le web, celles des « shorts ribs » à la pâte de miso me fait vraiment de l’œil.

Est-ce que la profusion d’émissions de cuisine et de documentaires vous inspirent ou vous donnent moins envie de cuisiner? Moi ça m’inspire vraiment beaucoup! D’autres personnes se sentiront diminuées par l’abondance et l’esprit de compétition continuel qu’apportent ce flot de nourriture à l’écran! Pas moi! Le seul hic que j’y ai trouvé, c’est que je sauvegarde beaucoup trop de recettes et que je n’aurai pas assez d’une vie pour tout tester et tout goûter ce que je voudrais! Beau problème!

LA SÉRIE STREET FOOD TOUJOURS SUR NETFLIX

Un autre docu-réalité qui est apparu sur Netflix au cours du dernier mois et qui est tout aussi léché et intéressant c’est Street Food. Comme son nom l’indique, on s’inspire de la cuisine de rue! On est loin des hot-dogs, bretzels et autres « treat » classique de coins de rues à NY!

Ici, chaque épisode est consacré à un endroit différent en Asie, Bangkok, Osaka, Séoul et Singapour sont au menu de cette aventure culinaire! J’avais hâte de dévorer cette série qui est réalisée par les mêmes producteurs que « Chef’s Table ». Je savais déjà que ça serait un succès! J’ai beaucoup aimé l’esprit d’humanisme qui se dégage de Street Food et je t’invite à la découvrir si ce n’est pas déjà fait!

Toi, en as-tu d’autres à me suggérer des séries foodie à écouter ?!

Comments(0)

Leave a Comment

Suivez-nous!