Le Blessingway : Un évènement à redécouvrir

Blessingway : Cérémonie – Évènement qui célèbre et honore la femme dans les différents rites de passage de la vie : Puberté, grossesse, mariage, ménopause, etc. Elle trouve son origine auprès des Indiens de Navajo, ses racines amérindiennes lui confèrent des rites et rituels axés sur l’ouverture d’esprit  et la spiritualité.

J’ai eu le plaisir durant ma grossesse de bébé 2 de vivre l’expérience d’un Blessingway plutôt que le fameux shower de bébé traditionnel. Ce fut un moment d’une grande richesse autant pour moi que pour les personnes présentes. Normalement c’est quelqu’un d’autre que la maman même qui l’organise, mais comme ce n’est pas encore très connu comme rituel ici, j’ai décidé de l’organiser moi-même!

LE BLESSINGWAY (OU MOTHER BLESSING) EN AMÉRIQUE DU NORD:

Cette cérémonie se célèbre ici un peu différemment qu’à son origine, mais son but reste le même : Se réunir entre femmes pour célébrer et honorer la femme vers la fin de sa grossesse, autant sur le plan physique qu’émotionnel. Il vient montrer à la femme combien elle est supportée dans cette transition vers la maternité, que ce soit le 1er bébé ou non, car chaque fois que l’on donne naissance on subit une renaissance en tant que mère. L’un des aspects souvent les plus appréciés de cette cérémonie sont les différents partages qui se font tout au long sur des sujets comme la grossesse, l’accouchement et la maternité en général.

ORGANISATION:

Pour son organisation, en général, c’est une personne près de la mère qui prend en charge le tout. Il y a cependant plusieurs Doula qui offrent d’organiser l’évènement. C’est une avenue super intéressante sur laquelle s’informer car elle permet à toutes les participantes de bien profiter de l’évènement et d’être présentes à 100% pour la maman, plutôt que d’être concentrée sur le bon déroulement de la cérémonie.

DÉROULEMENT:

Il y a autant de déroulement possible qu’il y a de femmes enceintes sur la terre. Je crois que l’essentiel c’est de prendre le temps de considérer la maman, et ses goûts à elle. Par exemple, on ne va pas donner un bain de pieds à une maman qui déteste se faire toucher les pieds!

Il faut simplement garder en tête que cette cérémonie exige une intimité protégée, une ouverture d’esprit et une grande empathie envers l’autre, qui dans ce cas-ci est une future maman.

En général, on commence toujours par un rituel d’ouverture de cérémonie : Chaque participante entre dans la pièce dédiée à l’évènement, que ce soit une tente rouge ou simplement une pièce chaleureuse et confortable, elle trempe ses mains dans un bol d’eau mélangé avec de l’eau de rose et elle laisse doucement couler l’eau entre ses doigts en signe de lâcher-prise sur son quotidien pour se connecter au moment présent. Ensuite, la participante va s’assoir à l’endroit désigné et allume le lampion devant elle. Quand toutes les participantes sont assises, les différentes activités peuvent commencer:

  • Faire un tour de table sur ce que l’on admire le plus chez la future maman;
  • Réciter des poèmes, des chansons qui ont un thème entourant l’enfantement;
  • Créer des affiches d’affirmations positives pour l’accouchement;
  • Créer un collier de billes personnalisées pour la maman;
  • Célébration du ventre de la mère : henné, belly painting, moulage du ventre;
  • Massages et soins à la maman : main, pied, tête, épaules, etc.;
  • Partage de récits sur la grossesse, l’accouchement et la maternité;
  • Selon les croyances : prières, tarot, invocation de déesse, etc.

En général, cette cérémonie se termine toujours par le passage d’un fil rouge autour des poignets de toutes les femmes invitées, pour venir sceller la cérémonie. Ce fil rouge doit être conservé au poignet ou à la cheville jusqu’au moment de l’accouchement de la mère.

Ensuite, vous pouvez vous réunir autour d’un repas style “Potluck” pour clore l’évènement.

Pour l’avoir vécu à cette grossesse-ci, je peux vous garantir un moment magique alternant entre des larmes de rire et des larmes d’émotions! J’en suis ressortie grandi de cet évènement, mais surtout le coeur rempli d’amour pour ces femmes qui m’entourent si bien. J’ai ce sentiment profond que lors de mon accouchement, elles seront présentes avec moi et ce même à distance!

PS: Ça y est, bébé s’est pointé le nez!! Quel enfantement ! Au tout début de mes contractions j’ai avisé les participantes de me blessingway pour qu’elles puissent allumer leurs lampions…Au moment de la phase de transition (phase la plus intense de l’accouchement), quand ma confiance à fait place à du découragement, j’ai eu l’impression d’avoir mes belles amies autour de moi qui me soutenaient et m’encourageaient, et cette simple pensée m’a donné le courage nécessaire pour affronter les dernières contractions avant la poussée de bébé!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Tu pourrais aussi aimer