« Be a lady » : quand tes choix de vie dérangent

Par Valérie Pichet

J’ai vu ce vidéo avec Cynthia Nixon « Be a lady » dernièrement. Ce qu’il évoque m’a porté à réfléchir sur la véritable définition d’être femme aujourd’hui. Si tu ne l’as pas vu, je t’invite fortement à le visionner juste ici : https://www.youtube.com/watch?v=AMKVO4zmahI&has_verified=1

Vivre seule apporte très certainement son lot de désagrément et de défis. Comme n’importe quoi dans la vie. Pour ma part, j’ai appris à y trouver la paix et à développer des solutions aux problèmes quotidiens qu’amène la vie avec une maison. Apprendre à vivre seule a été un parcours intense, parfois même trop pour ce que je pouvais prendre sur mes petites épaules de fille de 25 ans.

Je me suis entourée non pas de gens, mais d’animaux. La maison s’est remplie rapidement de petites bêtes, car sans le savoir, elles comblent le vide qui m’habite parfois. Leur chaleur et leur énergie me sont maintenant nécessaires. On peut même parler ici de passion! Donc après deux chiens, un chat, une chèvre et quatre poules, je considère ma famille complète.

Du jour au lendemain, je vis ma vie en fonction des besoins de mes girls (comme je les appelle), telles que je le ferais si j’avais des enfants. Elles passent avant toute autre chose et c’est mon choix personnel. Je suis même en mesure maintenant de leur construire des abris et des accessoires en bois. Mes dernières fabrications sont ces modules d’entraînement pour les chiens :

TRANCHE DE VIE

Trop fière de ma fabrication, que j’ai accomplie en l’espace de quelques heures un samedi matin avec des retailles de bois et des restes de peinture (question de rendre le tout plus attrayant), j’envoie des photos de mon œuvre à mes amis. Dans ma story Snapchat, j’ai partagé chacune des étapes de ma construction du jour. J’étais heureuse jusqu’à ce que je reçoive ces messages :

« Je te crois pas que tu aies construit ça toute seule? » et moi de répondre : « Certainement pas le voisin qui l’a fait pour moi, voyons! »

« Fais attention avec la scie, ça coupe! » et moi de répliquer : « Non, es-tu sérieux, je ne savais pas! :O »

Des messages un peu condescendants qui m’ont fait réaliser qu’on a plus de chemin à faire que l’on pense sur la route de l’égalité homme-femme. Je suis sur la bonne voie de mon indépendance et ce genre de commentaires me fait sortir de mes gonds. Je me fais parfois dire par des femmes plus âgées que le fait de préférer vivre seule est un caprice et que mes standards sont sans doute trop élevés, c’est pour ça que je fais peur aux hommes. Que je devrais baisser ces derniers afin de ne pas finir « vieille fille ». Que mes choix de vie ne sont pas les bons.

MAIS C’EST TOUT À FAIT FAUX

Là, c’est à toi que je parle! Toi qui crois que tes choix de vie ne valent pas la peine, parce que tout le monde les juge. Toi qui crois que tu n’arriveras jamais à rien par toi-même. Toi qui te sens mal d’être la strong womanque tu es. Il faut que tu changes ta façon de voir les choses! T’es autant capable que n’importe qui.

J’essaie moi-même de faire taire les hommes machistes autour de moi qui se demandent sans cesse ce « qu’une belle fille comme moi fait seule ». J’ignore si c’est le fait de vivre en région éloignée ou le milieu dans lequel je travaille, où beaucoup de mentalités sont gelées 40 ans en arrière, mais j’en ai plus qu’assez de me sentir diminuée parce que je suis une femme.

Souvent même, je me fais répondre que c’est ma faute si les hommes me rabaissent dans ce que je dis ou fais. Pour être honnête, leurs commentaires m’atteignent de moins en moins. Je les laisse parler, car c’est faux que la place d’une femme est à la cuisine et ce n’est pas vrai non plus que nous n’avons pas droit à notre opinion. Je veux te dire de continuer de te tenir droite pour tes convictions, tu es belle à voir aller.

La vraie beauté, c’est la confiance qui s’émane de toi quand tu marches la tête haute et que tu sais où tu t’en vas. C’est le glow que tu renvoies parce que tu es bien dans ta peau, mais surtout bien dans ta tête. C’est de te voir aller et suivre tes passions à chaque jour de ta vie, parce que te voir heureuse est du bonbon pour les yeux des gens qui passent dans ta vie. Le seul bon conseil que j’aimerais te donner ici est de tout simplement cesser d’écouter tous ces commentaires autour de toi. Et le reste viendra de lui-même.

Faire ce qu’on aime, c’est là notre place!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Tu pourrais aussi aimer