5 trucs pour survivre aux 6 premiers mois de bébé

On va se dire les vraies affaires, les 6 premiers mois de bébé sont toute une aventure. Rien ne nous prépare VRAIMENT à l’arrivée d’un bébé. Ni les livres, ni notre entourage, ni internet. Je pensais être prête mais, non. J’ai compris qu’il fallait le vivre pour comprendre l’intensité de cette grande aventure.

C’est difficile et merveilleux en même temps. Bébé a eu 6 mois il y a quelques jours et j’ai eu envie de faire une rétrospective. J’en suis venue à 5 conseils clés que j’appliquerais définitivement à bébé #2 quand le temps sera venu…

DEMANDE DE L’AIDE

Ça c’est le conseil #1 que j’ai reçu et que je n’ai pas suivi… Si c’était à recommencer, oh là là que je demanderais de l’aide. Ça change vraiment tout, surtout les 3 premiers mois car, vous allez être fatiguées, genre VRAIMENT fatiguées, avec les hormones toutes débalancées. Ça fait un méchant beau cocktail explosif. Donc, avoir quelqu’un à la maison pour prendre bébé le temps d’aller aux toilettes, prendre une douche ou d’aller marcher, ça va être bénéfique pour vous ET bébé.

J’aurais dû demander de l’aide mais, pour des raisons de “je suis capable toute seule” et de “je ne veux pas déranger” je ne l’ai pas fait. FAQUE, mettez votre Ego de côté et demandez de l’aide, vous allez ainsi vivre les 6 premiers mois de façon beaucoup plus paisibles.

Si vous avez la chance d’avoir un parent/amie à la retraite ou disponible, LET’S GO. Si vous n’avez pas la chance d’avoir quelqu’un de disponible, plusieurs organismes offrent des services de relevailles à domicile:

COMMUNIQUE, COMMUNIQUE, COMMUNIQUE

On le sait c’est vraiment important dans un couple la communication, c’est la base. Avec l’arrivée de bébé c’est MILLE fois plus important encore! Oui, oui mille fois plus!!

C’est déstabilisant être parent pour la première fois, tellement d’inconnu, pas de repère, on se sent souvent impuissant et seul au monde. J’ai réalisé un peu sur le tard que je pouvais apprendre de mon copain… Des fois on est un peu trop prise dans notre bulle maman-bébé qu’on oublie d’impliquer notre partenaire. C’est pour cette raison que la communication avec votre douce moitié est tellement importante. Demandez-lui comment il/elle trouve la paternité/maternité, s’il y a des choses que vous aimeriez faire différemment et échanger sur vos petits trucs pour aider bébé à s’endormir ou peu importe sur quel sujet.

Dites-lui si vous vous sentez dépassée, épuisée ou perdue. Quand on partage une émotion, souvent, une partie de son poids s’enlève instantanément. Ensuite, à deux, vous allez pouvoir trouver des solutions pour passer au travers.

LÂCHE PRISE

Eh oui…Lâcher prise. C’est ben plate comme conseil mais ça fait partie de la base d’un premier 6 mois paisible. Ça s’applique sur tout, que ce soit sur les nuits et les siestes, sur la-vaisselle-le-lavage-le-ménage (voici en photo mon propre bordel sur lequel je dois lâcher prise lol).

Mais aussi sur des petites choses comme : “Moi je ne veux pas qu’il utilise la suce ” OU ” Moi je ne veux pas que bébé mange avant 6 mois” OU ” Moi je ne veux pas qu’il prenne l’habitude de s’endormir sur nous “… Ou peu importe le plan de match que tu te seras faite, lâche prise parce que c’est bébé qui décide ANYWAY.

En Bonus: « Il ne s’en rappellera plus à 18 ans » & « Profites-en il va entrer à l’école plus vite que tu le penses »

Ça ce sont les petites phrases que je me suis répétée mentalement dans les périodes plus difficiles. Que ce soit au beau milieu de la nuit après un 25ièmeréveil, ou en voiture sur l’autoroute avec bébé qui fait une crise monumentale ou simplement le soir quand les coliques font leurs apparitions et que rien ne semble l’apaiser et que tu te sens vraiment impuissante. Ces phrases ont un effet très apaisant…Et on va se le dire, il y a plus de chances qu’une maman apaisée calme son bébé qu’une maman stressée !

SORS DE LA MAISON

Avec premier bébé, on n’ose pas trop sortir par peur qu’il se mette à pleurer ou qu’il attrape des microbes ou qu’il ait soudainement faim en pleine autoroute…Ensuite, lorsqu’il vieillit, l’envie nous reprend de sortir, voir du monde mais là, c’est l’organisation qui semble se compliquer avec les fameuses siestes et les repas…

MAISj’insiste, pour ta santé mentale, sors la Mère… Sors ! Et va prendre l’air comme on dit! Fais un petit tour au centre d’achat, va prendre une marche ou va juste faire un tour d’auto. Faut juste que tu sortes de la maison avec ou sans bébé des fois. Je me souviens une des premières fois que je suis sortie de la maison après la naissance de bébé, je suis allée prendre une marche seule…Et j’ai réalisé que la terre avait continué de tourner dans les dernières semaines, qu’il y avait d’autres humains autour qui vaquaient à leurs tâches quotidiennes et je me souviens que ça m’avait vraiment fait du bien. Je voyais des parents interagir avec leurs enfants de 10-12 ans et je me disais ils sont passés par où je suis et ils ont l’air d’avoir survécu…Alors je vais être capable aussi.

Oui ça complique un peu les choses de sortir avec bébé, mais ça vaut vraiment la peine pour ton moral et celui de ton partenaire. Allez souper chez des amis/famille une fois de temps en temps. Ce n’est pas grave si bébé se couche un peu plus tard occasionnellement. Vous allez rire, prendre un ti-verre de vin, vous allez en ressortir détendus et de bonne humeur et tout ça se transmettra à votre bébé ! Parents contents = Bébé content.

FAIS-TOI CONFIANCE

Le dernier mais non le moindre. Vous verrez bien assez vite, avec internet, on a accès a beauccccccoooouuuup d’informations et le plus amusant (#sarcasme) c’est qu’elles se contredisent les unes des autres. Je prends par exemple le sujet du fameux sommeil de bébé. Si vous faites une recherche à ce sujet, vous allez trouver toutes les techniques imaginables de la méthode du “5-10-15” à la pratique du “sommeil paisible sans pleurs”. D’un côté vous allez lire : ” Il faut faire du cododo » et de l‘autre “le cododo c’est dangereux et votre bébé va mourir” OU bien : « laisse le pleurer sinon tu vas le rendre capricieux » à « ne le laisse pas pleurer ! JAMAIS ! Il est trop petit pour comprendre ».

Mélangeant non? Dans ma détresse de maman qui manque un peu de confiance en elle et qui se sentais responsable que bébé ne savait pas encore faire ses nuits, j’ai lu tous les blogues possibles sur le sommeil, j’ai publié sur des groupes de mamans, j’ai été à des ateliers, etc.  J’ai eu droit à tous les conseils inimaginables des bons et des étranges du type: fait faire une culbute à ton bébé pour inverser son cycle de sommeil…

Tout ça pour dire qu’une bonne nuit…j’ai décidé de m’écouter mais surtout, d’écouter mon bébé. J’avais un feelingqu’il aimerait mieux une certaine technique pour dormir mais je n’osais pas…Donc un soir j’ai essayé, et boom il a fermé les yeux tout paisiblement. Ce n’est pas magique non plus, il y a encore des soirs que c’est difficiles mais mon point est : Faites-vous confiance. Vous avez porté votre bébé pendant 9 mois et maintenant vous en prenez soin jour et nuit depuis x nombre de temps…Vous le connaissez votre bébé et votre instinct va vous dire quoi faire, faut juste que vous l’écoutiez un peu.

Alors voilà, il n’existe pas de recette magique pour bien vivre les premiers 6 mois de bébé, mais je crois fermement que si vous arrivez à appliquer ces quelques conseils, vous allez vivre ce passage de façon beaucoup plus saine!

Et si je peux vous conseiller une dernière chose, il y a une psychoéducatrice spécialisée en natalité au Québec et elle donne une conférence formidable : Soyez l’expert de votre bébé. Je l’ai vu avant la naissance de bébé et honnêtement une chance, j’en suis ressorti avec plusieurs petites astuces qui m’ont sauvé bien des soucis!

Pour les prochaines dates de cette conférence: https://melanie-bilodeau.com/evenements/

Maman Granola

1 commentaire
  1. C est un merveilleux texte ma Katherine , je suis certaine qu’ il fera du bien à toutes les mamans d’un jeune et premier bébé. Ta maman qui est passé par la !

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Tu pourrais aussi aimer