Ce moment dans ta vie où tu réalises que tu n’as plus de temps

Tu finis le secondaire des papillons au ventre. Tu poursuis tes études et tu rêves au jour où tu mèneras une carrière dans ce dont tu as toujours rêvé. Tu ne le sais pas, mais c’est à ce moment que tu vis le rêve. Tu as 3 à 4 mois de vacances à chaque été, tu as pas mal tes fins de semaine pis même une semaine de relâche en plus de tous les fériés du monde entier. Non mais l’horaire de travail parfait. Puis tu trouves ton premier emploi et là, tu frappes un mur SOLIDE.

Tu frappes un mur parce que tu réalises pour la première fois de ta vie que tu n’auras plus tout ce temps. Tout l’été, toutes ces fins de semaine et etc. Tu n’auras plus ce trop de temps que tu avais juste pour toi à chiller. Ou comme moi, tout ce temps pour partir en voyage pendant plusieurs mois à explorer le monde dans lequel tu vis. C’est fini. Maintenant tout ce que tu as, c’est 48h par semaine pour remettre ta vie en ordre avant de retourner travailler. Parce que c’est un peu ça les weekends après tout. Et j’allais oublier, si tu es une petite nouvelle sur le marché du travail, tu as aussi des « vacances ». Eille 2 semaines de vacances par année, du gros luxe. On ne se peut plus!

Je suis à un moment de ma vie où je pense beaucoup à tout ça. À ma qualité de vie, à mes envies, à mon futur. Et ça m’amène à me demander pourquoi on n’essaie pas de créer un ‘meilleur système’. Parce que la plupart d’entre nous sommes à la recherche d’un meilleur mode de vie. Ce n’est pas pour rien que le #Slowliving pis le #slowtoute sont si à la mode.

Des fois, j’ai l’impression qu’on a sauté de femme à la maison à femme de carrière, sans vraiment adapter la vie conjugale et familiale ainsi que les horaires de travail du conjoint. Parce qu’au final, avec cette nouvelle possibilité de rôle à jouer #FemmeDeCarrière, ça nous en demande beaucoup plus, et ça nous donne encore moins de temps pour le couple et la vie de famille. Pis à la fin, j’ai l’impression que c’est nous en tant qu’humain qui écope et non la société. Mais tsé, pour qui on la vit cette vie, pas pour notre boss enh!?

Je suis là, à la croisée des chemins. Où j’essaie de comprendre comment je veux que se dessine le reste de mon avenir. Et j’ai un peu peur. Peur parce que j’aime tellement ça m’accomplir en tant que femme de carrière. Mais j’ai aussi peur parce que je manque déjà de temps et tout ce que j’ai c’est un travail, un petit chum et un blogue.

Je t’entends déjà me dire, attends d’avoir des enfants ma belle, là tu n’auras plus de temps.

Justement ça, ça me fait peur. Parce que oui moi aussi j’en veux des petits babes qui courent partout.

Mais je me demande comment tu fais toi qui es une maman débordée accomplie. Comment fais-tu pour garder ton équilibre ET le sourire pis réussir à dormir?

Je te lève mon chapeau.

J’ai 27 ans, pas d’enfant, un travail, un petit chum et un blogue pis je manque carrément de temps.

Je suis seule sur mon île à me sentir comme ça ou on est une gang #LolPasLol?

Qu’est-ce que t’en penses toi?

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Tu pourrais aussi aimer