J’ai allaité mon bébé pendant 1 an et voici comment ça s’est passé

Au début, je n’avais vraiment pas d’attente face à notre histoire d’allaitement.

Mais finalement, j’avais le souhait que ça fonctionne, tsé dans le fond de mon être.

Mais j’avais aussi très peur d’échouer, parce que moi aussi je l’ai ressenti « cette pression » d’allaiter venant des autres mamans.

Pourtant, maintenant que je suis une maman allaitante, je ne pourrais t’expliquer pourquoi je ressentais cette pression. L’allaitement est tellement un choix personnel et j’espère que tu comprendras que si un jour on te pose la question à savoir si tu souhaites allaiter, que c’est seulement dans le but de se trouver des points communs entre mamans plutôt que de juger la façon dont tu souhaites nourrir ton enfant.

Vois-le un peu comme si je te demandais quelle poussette as-tu achetée pour ton enfant ?

Voilà, c’est dit !

Maintenant, passons aux choses sérieuses… allaiter un bébé pendant 1 an ; voici comment ça s’est passé !

LES PREMIERS 3 MOIS DIFFICILES

Quand je repense à l’année que je viens de passer avec mon fils, je ne peux m’empêcher de sourire. Pendant qu’on vit cette année, on a tendance à se cogner la tête sur le mur et à se demander ce dans quoi on vient de s’embarquer. Quand on quitte la maison pour la première fois sans bébé et qu’on se met un chronomètre parce qu’on sait qu’on a juste quelques heures comptées. Qu’on va au magasin comme si on avait une bombe collée au cul parce qu’on a laissé le bébé à la maison. Et parfois on est à peine embarqué dans l’auto et rendu à destination qu’on se fait appeler en panique, « Reviens, il a faim !! ». Et d’autres fois, on sent la montée de lait qui arrive en passant aux caisses et on se presse pour revenir à la maison par peur que la situation n’explose!

Vraiment les 3 premiers mois c’est un peu comme aller à la Ronde, tu n’as aucune idée sur quel type de manège tu vas tomber! De notre côté, on l’a eu assez difficile les premiers mois. Mon bébé n’arrivait pas à prendre le sein sans une téterelle, ce qui a ajouté son lot de défis. Je t’en parle d’ailleurs en long et en large, juste ici. On a pris ça un boire à la fois et on a heureusement réussi à passer à un allaitement sans téterelle au final!

LE DEUIL DE L’ALLAITEMENT À TEMPS PLEIN, OU QUAND BÉBÉ COMMENCE À MANGER

Inutile de te dire que j’ai adoré avoir mon bébé collé à moi pendant ces 6 premiers mois. Et je l’ai même trouvé difficile par bout, surtout quand il a commencé à ne plus avoir besoin de moi comme avant. Tsé, quand on a le nez collé là-dedans à tous les jours, on a un peu l’impression que c’est notre nouvelle vie pour toujours. Qu’on va passer les 35 prochaines années de notre vie à allaiter notre bébé, les fesses collées sur notre chaise berçante. Bien, laisse-moi te dire que les temps changent, heureusement et malheureusement !

Quand bébé a commencé à manger, c’était comme si un tout autre monde s’ouvrait à lui. L’intégration de la nourriture s’est faite vraiment rapidement et facilement. Tellement que nous sommes passés, en l’espace de quelques semaines, de 12 boires par jour à un peu moins de 8 boires. Je vais te l’avouer, j’ai trouvé ça bien difficile de lui offrir le sein et de me le faire refuser de plus en plus tous les jours.

« Voyons qu’il n’a déjà plus besoin de moi! Il a seulement 6 mois! » 😭

Et oui, depuis je l’allaite de moins en moins. Pas parce que je ne veux pas, mais bien parce qu’il diversifie son alimentation. J’ai longtemps pensé que je n’allais pas tenir le coup, parce que par moment c’était quand même intense. Cette intensité dure si peu de temps. J’ai cligné des yeux et nous étions déjà ailleurs.

Après ces 8 mois, l’allaitement a changé de position en termes d’importance. C’est devenu plus comme le dessert ou encore le bonbon de sa journée. La nourriture occupe une place plus importante dans son apport journalier et je suis là plus pour le réconfort, le câlin et le petit goûter qui bouche un trou ici et là.

Je peux maintenant aller au magasin sans me soucier de quand je reviendrai.

ET PUIS LA TÉTÉE DE SES UN AN.

Si douce, si paisible. Un champion rendu-là. Il prend le sein, peu importe la position dans laquelle il se trouve.

Je le berce et je n’arrive pas à le croire. Ça fait un an qu’on vit ce moment de douceur lui et moi. Je me suis longtemps demandé si on allait y arriver. On va se le dire ; je n’avais vraiment pas d’attente quant à la durée de notre allaitement. J’ai savouré chaque petit moment et je compte bien continuer de l’allaiter jusqu’à ce qu’il se sèvre de lui-même, espérons-le!

MES MEILLEURS SOUVENIRS DE L’ALLAITEMENT

Vraiment il n’y a rien comme le premier moment où cette petite boule de ta propre chair te regarde, lâche le sein et te fait le plus beau des sourires. Ses petites interactions avec toi évoluent au fil du temps, pour devenir des petits rires, puis pour vraiment te faire des blagues!

C’est si précieux tout ça.

Mais finalement, même si l’on garde milles et un souvenirs vidéos ou encore photos, je trouve qu’il n’y a rien qui égale que de se faire faire un bijou avec son propre lait maternel.

J’ai eu tout un feeling que de tenir dans mes mains mes petits bijoux délicatement fait par La Joie en Rose. Ils me rappellent notre expérience, à bébé et à moi, nos plus beaux souvenirs, ses plus beaux sourires au sein, nos plus beaux moments passés ensemble. Tout ça gardé précieusement dans un bijou de lait maternel que je pourrai chérir pour les années à venir.

Si tu as toi aussi envie d’encapsuler ces petits moments de bonheur avec ton bébé, je te conseille fortement les bijoux de lait maternel de grande qualité de La Joie en Rose. On a aussi un code promo pour te faire économiser 10% de rabais : SPARKSANDBLOOM10

C’est un investissement qui en vaut grandement le coup. Je pense que c’est difficile de comprendre pendant qu’on le vit comment est-ce que ces moments d’allaitement vont nous manquer une fois notre allaitement terminé. Nos journées tournent autour de l’allaitement et puis au moment où ça se termine on a l’impression qu’on a été dépourvu d’un petit moment de notre vie inestimable qui ne reviendra jamais. C’est pour ça que d’avoir en main ces précieux bijoux me réconforte.

La journée où mes seins seront vides, que mon congélateur ne sera plus la maison d’une centaine de sacs de lait et que mon bébé sera sevré, je sais que je les regarderai avec un tout nouveau regard. Ils me rappelleront tout notre vécu à deux, juste moi et lui.

C’est tellement beau l’allaitement.

Et toi, comment as-tu vécu ton allaitement? L’as-tu essayé? Est-ce que ça te manque aujourd’hui?

Chaque histoire est différente et chaque goutte compte!

Allez, dis-moi tout!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Tu pourrais aussi aimer