Je pense que pour apprécier toute histoire d’amour il faut commencer par le commencement. Alors on va faire un retour en arrière pour t’amener au 11 juillet 2010. Oui! Il y a de ça quand même 9 ans, lors d’un beau dimanche ensoleillé. Je débutais mon premier emploi en Colombie-Britannique, la destination choisie pour parfaire mon anglais, ou devrais-je dire… apprendre l’anglais!

Vêtue de leggings de chez Walmart, d’un vieux chandail mou et d’un filet à cheveux, je descendais les marches de l’établissement avant de m’apprêter à commencer mon quart de travail. Il faut dire que je n’ai jamais cru au coup de foudre. Alors tu t’imagines que j’étais loin de penser que ça allait m’arriver un jour. C’est en descendant les escaliers que j’ai croisé son regard et que j’ai été envahi d’un sentiment comme nul autre auparavant. J’étais fixée, je ne pouvais cesser de le regarder et lui de même.

Un sentiment indescriptible, magnétique, une force inconnue nous attirait. On ne s’est pas lâché des yeux de tout l’été. Il prenait soin de venir me voir lorsque je travaillais et il me rendait tellement nerveuse que je n’arrêtais pas de faire des gaffes. Puis nos 2 mois ensemble se sont écoulés et je devais maintenant retourner chez moi, à 5000 kilomètres de lui. Sache qu’il ne s’est pas laissé intimidé par la distance, puisqu’une semaine après mon arrivée au Québec, il entamait un long voyage en voiture à travers le Canada pour venir me voir à Montréal.

Quand on prend du recul et qu’on pense à tout ce qu’on a fait pour être ensemble, on a souvent de la difficulté à s’imaginer que pour nous ça faisait du sens tout ça, que pour nous c’était normal, qu’on savait dès ce premier regard qu’on était fait pour être ensemble.

Alors après plus de 7 ans et demi de vie commune, le petit chum m’a demandé en mariage. On avait tellement hâte de s’unir l’un à l’autre que notre mariage a suivi 6 mois plus tard. Haha!

Un petit mariage intime, comme on le voulait. Dans nos rêves les plus fous, tout ce qu’on voulait, c’était un gros party pour souligner tous les efforts et les sacrifices que nous avions fait pendant toutes ces années. On voulait que très peu d’invités, un petit endroit pour accueillir tout ce beau monde, beaucoup d’alcool (lol), un souper-raclette et bien du fun.

Je trouve qu’il y tellement une grosse pression reliée à cette journée et je n’avais nullement envie de me la jouer ‘big’ et de ressentir cette pression. Je n’avais pas envie d’être une « bridezilla » control freak, ou encore de vouloir contrôler tout à un point ou je ne profiterais pas de cette journée de célébration. Tout ce qu’on voulait, c’était une journée simple, dans l’harmonie et avec les gens qu’on aime.

L’ENDROIT

J’ai toujours rêvé de me marier un soir d’été dans la cour arrière chez mes parents. Avec le travail de mon petit chum, un mariage d’été n’aurait pas été l’idéal, surtout pas si on devait se rendre au Québec. Alors lorsqu’on s’est fiancé, mon copain m’a proposé, puisqu’on avait prévu aller voir la famille à Noël, de s’unir avec eux du même fait. Puis on en a discuté avec mes parents, qui nous ont gentiment ouvert leurs portes, pour qu’on puisse s’unir dans la maison familiale.

On a été bien chanceux, puisqu’en arrière de la maison, mon père avait construit, il y a de ça quelques années, un énorme garage avec une pièce au côté, adjacent à la maison – à peu près vide. Donc une fois le tout décoré, c’était impossible de voir qu’on était dans un garage!

LA DATE

En parlant avec mes beaux-parents, de notre idée de se marier entre Noël et le jour de l’an, on s’est rendu compte que les grands-parents de mon copain s’étaient mariés le 28 décembre, 1950. On n’en croyait pas nos yeux, alors plutôt que de se marier le samedi 29 décembre, nous avons décidé de rendre hommage à ses (feu) grands-parents en partageant la même date de mariage qu’eux.

Je portais la bague de sa grand-maman <3

UNE JOURNÉE INOUBLIABLE

Le 28 décembre au matin, nous nous sommes levés tout doucement. Notre premier rendez-vous de la journée était à 11h00. Donc on a pris le temps de prendre le temps, comme ils disent. Et c’est ça aussi qu’on avait envie, d’une belle journée pas pressante.

Vers 11h00, ma belle amie coiffeuse est venue nous coiffer à la maison. Par la suite, on s’est maquillé, pendant que les gars en profitaient pour ouvrir leur première bière de la journée. Tout le monde prenait du temps pour être ensemble et pour profiter de chaque instant. Vers 14h00 nous avons débuté les photos.

On voulait tellement avoir un décor enchanteur d’un mariage d’hiver pour nos photos. On a espéré fort pour qu’il neige et on espérait encore plus avoir de la neige dans les arbres. Tout est arrivé comme on l’espérait… sauf que vers 12h00 il s’est mis à pleuvoir!

J’étais bien chill avec l’idée de la pluie. Il n’y a pas d’hasard. C’était le mélange parfait de la température hivernale du Québec et de Vancouver à la fois. Alors on l’a pris en riant et on est allé prendre des photos à l’extérieur… avec un parapluie! Why not?!

Vers 15h30, nos invités sont arrivés et la cérémonie a débuté à 16h00. Alors, j’ai enfilé mon voile, qui était beaucoup trop long pour l’occasion! Hahah! Tellement qu’au moment où je suis arrivée à l’avant, la fin de mon voile était encore à la première rangée de chaises derrière la petite salle dans laquelle nous étions!

Mon papa a officialisé la cérémonie et puisque mon mari (hihi) ne parle pas français, on a demandé à son frère de lire l’anglais.

On a débuté la cérémonie avec la lecture de nos vœux. J’avais à peine dit « I.. » que je pleurais à chaudes larmes, incapable d’arrêter. J’ai dû me concentrer tellement fort pour arriver à lire. C’était tellement un beau moment qui restera à tout jamais gravé dans nos mémoires. On a aussi fait plein d’erreurs dans la façon de procéder dans la façon cérémonie officielle. Haha Mais c’était tellement parfait dans l’imparfait et pas stressant qu’au final c’est exactement ce qu’on voulait!

Puis on a sabré le champagne!! J’ai plusieurs histoires d’aventures en sabrant le champagne. Alors on ne pouvait pas passer à côté! On a servi un verre, puis un autre et puis un autre et le party était pogné!

Par la suite, mes parents nous avaient préparé un show haut en couleurs d’un gros 5 minutes de feux d’artifice. Le tout était vraiment plus que romantique. #EtFestif

La soirée s’est poursuivie avec des petites bouchées, plusieurs cosmopolitans et un souper-raclette, accompagné de vin. Je tenais à avoir un souper-raclette, puisque je voulais un long souper avec nos invités.

Mais finalement on était tellement sur le party que le souper a duré 20 minutes top chrono et tout le monde s’est ramassé sur le dance floor. Haha! Et c’est un peu de ma faute car à la première #CestMaToune, j’étais sur le dancefloor et ça a fait lever tout le monde… Et on ne s’est jamais rassis! … Ooops!

LES PETITS DÉTAILS

La décoration

J’ai décoré la salle avec l’aide (genre beaucoup d’aide) de mon organisatrice de mariage, aka ma « belle » maman! On s’est inspiré beaucoup du fait qu’on faisait un mariage d’hiver pour décorer la salle. Tout en ajoutant des touches de couleurs rose pâle et rouge foncé. Le plafond était décoré de 600 mètres de petites lumières, donnant un coozy feeling à la salle et tu sais quoi, je n’ai même pas de photo pour te montrer… #Sorry

Le gâteau

J’ai réalisé mon gâteau de mariage, que j’ai par la suite décoré de jolies fleurs fraîches. C’était un gâteau au citron avec un centre crémeux à la framboise et un crémage vanillé. C’était bien important pour moi de faire mon gâteau de mariage!

Le cadeau d’invité

Je sais que ça peut paraître d’un drôle de cadeau, mais si un jour on sort dans un bar ensemble, tu comprendras rapidement le pourquoi du cadeau. En fait, à chaque fois que je sors, afin d’éviter un hangover, je prends toujours 1 advil, 1 Tylenol et 2 capsules de réhydratation. Et le lendemain matin, je me réveille fraiche telle une rose. C’est comme mon étiquette post-party! Alors on y est allé avec cette idée, sous le signe de la pensée, sachant que ça allait être un gros party – et peut-être un plus dur lendemain #PartyAllNightLong!

Les highlight de la soirée

Tu ne peux même pas t’imaginer le sourire que j’avais de collé aux lèvres de voir tous ces gens qui se sont déplacés pour nous voir s’unir. Et ça m’a rendu encore plus heureuse de les voir tous ensemble, à avoir du fun – ensemble. As-tu déjà vu ça toi un mariage pas classique comme le nôtre?! Tout était permis, surtout d’avoir du gros fun « sans les étiquettes » qu’on colle d’habitude à un mariage!

 On a dansé notre première danse sur une chanson de Joel Plasket, un artiste Canadien. Sa chanson « When I close my eyes » a été la chanson que nous ne pouvions arrêter d’écouter ensemble lorsqu’on a appris qu’on retournait vivre à Vancouver, il y deux ans. Pendant cet été-là, il était parti du Québec en juin et j’allais le retrouver qu’en octobre. Cette chanson a joué en repeat dans mes oreilles et dans les siennes. Et de danser notre première danse sur ses paroles, ça a comme bouclé la boucle.

UN PETIT MARIAGE, ABORDABLE

Mon petit chum et moi n’aurions pas pu espérer une meilleure soirée avec nos amis et notre famille. Pour nous l’important c’était de célébrer notre amour, sans se ruiner. Et tu sais quoi, il n’y a rien de mieux que de se réveiller le lendemain matin, marié et avec encore des sous en banque. Il est possible de faire un petit mariage abordable et je vais écrire un article à ce sujet sous peu, afin d’aider celles qui veulent faire ce genre de mariage.

On est tellement heureux de notre petit mariage et de s’être uni l’un à l’autre après toutes ces années d’amour.

Et tu sais quoi, à la base c’est ça un mariage. C’est fait pour s’unir à cet être cher. C’est simple, c’est émotionnel et c’est accessible. Il est important de retourner à la base et de ne pas s’en faire avec tous ces standards préétablis car le seul et le plus important critère pour réaliser un mariage; c’est l’amour. Le reste est secondaire. <3

Facebook
Instagram
Pinterest

Comments(2)

  • Gabrielle Bolduc
    30 janvier 2019, 8:01 pm  Répondre

    Wow! Superbe article. Tu écris vraiment bien, c’est un plaisir te le lire! Merci de partager ces beaux moments avec nous ❤️

    • Sparks and Bloom
      1 février 2019, 4:22 pm

      Merci beaucoup Gabrielle! <3

Leave a Comment

Suivez-nous!